Les cravates de la photo !

Il y en a qui lisent attentivement la presse ! 

Moi, je regarde attentivement  les photos du journal …

Les cravates châtelleraudaises !

Ou bien le Patrimoine et la Politique qui feraient « bon ménage » par cravate interposée ?

Photo NR

D’après un article de la Nouvelle République paru il y a quelques semaines pour faire le comte rendu de la présentation d’un événement organisé dans le cadre des « visites du Patrimoine » créations originales de Pays d’Art et d’Histoire du Grand Châtellerault.

La « guide-conférencière » et le « bourgmestre » ensemble pour le Patrimoine, la politique qui va avec, avec ou sans Stéphane Berg, et les « cravates châtelleraudaises » sujets de « premier plan » de l’instant photo.

Deux cravates, seul point commun, des cheveux blancs et auburn, lunettes et pas de lunettes, etc mais ….

La politique et les cravates deux éléments fondamentaux !

Sans cravate, à l’Assemblée Nationale, vous êtes catalogué Insoumis ou a contrario « Marcheur » ou bien « assimilé » voire membre du « monde ancien » puisque nous sommes à présent dans un « nouveau monde » …

Notre dernier ancien président se fit une réputation de « cravaté de travers » !

Et nous connûmes beaucoup de travers et de déconvenues dans les domaines fiscaux mais il mit un certain ordre dans les affaires économiques qui ne furent pas du goût de la Cour des Comptes dont son « enfant putatif » en politique ne manque pas de profiter …

Revenons à nos « cravates châtelleraudaises », puisque je m‘égare quelque peu, c’est mon devers littéraire, parce qu’elles ne manquent pas d’intérêt patrimonial. La belle guide-conférencière Irène Arretaud porte avec beaucoup de sourire – et de conviction – sa cravate; madame porte la cravate, et la culotte puisque c’est elle qui semble donner le ton par le geste, du discours patrimonial et cela avec allure. C’est courant chez elle. Une « belle cravatée » avec cravate au nœud bien affirmé et convainquant ! On dirait qu’elle a fait toute sa vie des nœuds de cravate, tous les matins devant sa glace, après le mascara et autres ajustements cosmétiques.

Notre maire et président d’agglomération, et aussi conseiller départemental, paraît adepte de la « cravate hollandaise », une forme traversière de cravate venue d’ailleurs, et hors de son champ politique qui est loin d’être néerlandais !  Une cravate portée largement de travers  avec une désinvolture quasi-permanente et en l’occurrence peu souriante …Mais surtout portée sans le traditionnel sourire de circonstance réservé aux événements municipaux …

Aïe Aïe Aïe !

Notre bourgmestre serait-il « jaloux » du port de cravate « bien droit » de la guide-conférencière ou bien manifesterait-il-il une certaine lassitude (c’est bientôt la fin ?) devant ses « propos patrimoniaux », bien loin de ses soucis hospitaliers récurrents qui le tracasseraient fortement et qui attend « toujours » avec impatience les « nouveaux horaires » de la période estivale de la Dame de Fer du rail SNCF, pour la desserte de Châtell’City ?

J’espère que vous avez retenu toute ma reconnaissance envers les dames « guides-conférencières » œuvrant pour le Patrimoine châtelleraudais, qui sauront se reconnaître …Irène Arretaud, Marie-Julie Maysan, et l’équipe de Pays d’Art et d’Histoire !

Quelles pardonnent mon outrecuidance …

 

 

Plus que des souvenirs

Au théâtre Blossac, avec la musique !

Puisque c’est beau le Théâtre Blossac, je me laisse bercer par des souvenirs anciens… d’autant qu’ils sont agréables …

Au Théâtre Blossac, c’était, il y a un an, la cinquième visite mais celle-ci en musique !

Lors de la dernière visite, c’était la quatrième, j’étais plus qu’en retard mais là, j’étais en avance, et bien avance puisque j’étais le premier arrivé pour prendre mon ticket à tarif réduit !

Et la dame des Arts et de l’Histoire du Pays Châtelleraudais me fit la bise de bienvenue.

Mais ce n’est point pour elle que je suis venu mais en raison de la déambulation en musique accompagnant la visite du Théâtre Blossac. Une autre approche patrimoniale qui s’est avéré une belle réussite.  La routine des visites n’était pas en moi, même si je commence à mémoriser certains passages des propos de la guide-conférencière attitrée mais comme son parcours change la ritournelle à chaque visite, une nouveauté est toujours là … je dois lui prêter une attention plus que bienveillante.

Continuer la lecture de « Plus que des souvenirs »

Avec les enfants: au théâtre Blossac !

Au théâtre Blossac, sixième visite mais celle-ci plus que familiale !

Lors de la dernière visite, c’était la cinquième, comme la symphonie; en musique…avec la harpe de Sandra Florence.

Mais ce n’est point pour elle que je suis venu avec Manoute…mais il y avait aussi d’autres d’enfants et adolescents ! pour la visite d’un après-midi estival de juillet 2017.

Comme quoi même les mineurs peuvent aimer les belles et grandes choses de notre patrimoine châtelleraudais …

Continuer la lecture de « Avec les enfants: au théâtre Blossac ! »

Souvenirs : avec la musique au théâtre Blossac !

Au théâtre Blossac, cinquième visite mais celle-ci en musique !

Lors de la dernière visite, c’était la quatrième, j’étais plus qu’en retard mais là, j’étais en avance, et bien avance puisque j’étais le premier arrivé pour prendre mon ticket à tarif réduit !

Et la dame des Arts et de l’Histoire du Pays Châtelleraudais me fit la bise de bienvenue.

Mais ce n’est point pour elle que je suis venu mais en raison de la déambulation en musique accompagnant la visite du Théâtre Blossac. Une autre approche patrimoniale qui s’est avéré une belle réussite.  La routine des visites n’était pas en moi, même si je commence à mémoriser certains passages des propos de la guide-conférencière attitrée mais comme son parcours change la ritournelle à chaque visite, une nouveauté est toujours là … je dois lui prêter une attention plus que bienveillante.

Continuer la lecture de « Souvenirs : avec la musique au théâtre Blossac ! »