Le 8 M du Moyen âge !

Cela devrait la St Valentin tous les jours, et en particulier pour les femmes…

Rappel d’un ancien Post publié pour la St Valentin…

Alors que les femmes espagnoles ont donné le la pour la fête qu’elles appellent, au-delà de Pyrénées, le 8 M  ! une façon de dire autrement le 8 mars journée (fête) de la femme…

A l’occasion de la St Valentin, j’ai ressorti un vieux Post de ce blog, pour marquer cette date, qui n’est pas trop la mienne, parce aimer, implique que l’amour donné soit le même durant les 365 jours de l’année et même un de plus, pour les années bissextiles …En faisant référence à ma lecture de la vie « amoureuse » du sieur Araldus, version romanesque du « premier » vicomte de la cité de Châtellerault, un ouvrage de David Pascaud, châtelleraudais qui a grandi, du côté de l’école Jean Zay

Cela devrait la St Valentin toutes les semaines, et en particulier pour les femmes…

Il faut, pour nous les hommes, avoir le courage de le dire, parce que ces derniers temps, les « faits divers » ont mis les hommes en fâcheuse posture devant tant de comportements inappropriés, envers celles qui peuvent donner la vie !

L’auteur de cet ouvrage, David Pascaud, a eu la délicatesse, et c’est plus qu’un cadeau, en réponse libre apportée dans la rubrique des commentaires du blog,  en me communiquant ses notes personnelles  sur le « chapitre » Gersinde, la compagne, épouse et mère de enfants d’Araldus, presque notre premier bourgmestre, comme s’il m’avait confié un secret intimiste d’écrivain …

Quoi de plus précieux, pour un lecteur de rentrer vraiment dans les entrailles de l’oeuvre littéraire.

Cela devrait la St Valentin toute l’année, et en particulier pour les femmes…

Mais en les lisant, je n’ai m’empêcher de vous les faire partager, quitte à le décevoir, de cette brutale transparence, parce qu’elles portent un témoignage sublime du rôle de la femme dans la vie, que nous avons avons bien souvent, nous les hommes, propension à négliger, oublier, ou ne pas prendre en considération.  

Quelle femme ne serait pas heureuse de lire ces mots !

(Suite… Cliquer pour continuer la lecture)

Continuer la lecture de « Le 8 M du Moyen âge ! »

Rien que pour les Femmes !

Cela devrait la St Valentin tous les jours, et en particulier pour les femmes…

A l’occasion de la St Valentin, j’ai ressorti un vieux Post de ce blog, pour marquer cette date, qui n’est pas trop la mienne, parce aimer, implique que l’amour donné soit le même durant les 365 jours de l’année et même un de plus, pour les années bissextiles …En faisant référence à ma lecture de la vie « amoureuse » du sieur Araldus, version romanesque du « premier » vicomte de la cité de Châtellerault, un ouvrage de David Pascaud, châtelleraudais qui a grandi, du côté de l’école Jean Zay

Cela devrait la St Valentin toutes les semaines, et en particulier pour les femmes…

Il faut, pour nous les hommes, avoir le courage de le dire, parce que ces derniers temps, les « faits divers » ont mis les hommes en fâcheuse posture devant tant de comportements inappropriés, envers celles qui peuvent donner la vie !

L’auteur de cet ouvrage, David Pascaud, a eu la délicatesse, et c’est plus qu’un cadeau, en réponse libre apportée dans la rubrique des commentaires du blog,  en me communiquant ses notes personnelles  sur le « chapitre » Gersinde, la compagne, épouse et mère de enfants d’Araldus, presque notre premier bourgmestre, comme s’il m’avait confié un secret intimiste d’écrivain …

Quoi de plus précieux, pour un lecteur de rentrer vraiment dans les entrailles de l’oeuvre littéraire.

Cela devrait la St Valentin toute l’année, et en particulier pour les femmes…

Mais en les lisant, je n’ai m’empêcher de vous les faire partager, quitte à le décevoir, de cette brutale transparence, parce qu’elles portent un témoignage sublime du rôle de la femme dans la vie, que nous avons avons bien souvent, nous les hommes, propension à négliger, oublier, ou ne pas prendre en considération.  

Quelle femme ne serait pas heureuse de lire ces mots !

(Suite… Cliquer pour continuer la lecture)

Continuer la lecture de « Rien que pour les Femmes ! »