Le dimanche à Châtell’, c’est toujours un dimanche comme les autres !

C’est encore dimanche, tous les sept jours de la semaine…Autant rééditer un vieil article puisque c’est toujours pareil !

Ce n’est pas encore le titre d’une chansonnette à fredonner, comme ce fut un « dimanche à Orly » avec un célèbre chansonnier, depuis longtemps disparu, pour voir les géants des airs décoller et se poser. Par contre la cité poitevine pourrait  les remplacer avantageusement en  y mettant ses grosses bulles d’air gonflés à l’hélium, et particulièrement colorées de bandeaux publicitaires, en fond d’écran sur le ciel …pour recouvrir harmonieusement d’hypothétiques notes musicales pas encore diffusée sur les ondes…

Je dirais plutôt, dimanche à Châtell’, un jour pas ordinaire mais quelque peu bipolaire, à regarder de plus près !

13119952_448075155385981_8164661254148885559_o
Un dimanche ensoleillé à Châtellerault ( Boulevard de Blossac )

D’abord, le jour dominical démarre encore plus tard que les autres jours de la semaine laborieuse. Point de décalage horaire toutes les semaines pour le justifier, mais certainement les effets consécutifs à une soirée davantage poussée à ses extrêmes et vraisemblablement aromatisée par les effluves de l’alcool, et pour certains, d’autres substances plus ou moins tolérées, parce qu’en effet, le boulevard de Blossac tarde – le dimanche – à se remettre en selle pour le jour du Seigneur. Pourtant le seigneur Abelin II, le deuxième de la dynastie locale, offre en vain, donc sans recettes municipales adossées, la gratuité des ses parkings « EN VILLE », pour attirer le chaland à faire ses emplettes le dimanche.

Continuer la lecture de « Le dimanche à Châtell’, c’est toujours un dimanche comme les autres ! »

No photography today !

Pourquoi pas, ce serait malgré tout, un peu de repos …

Donc pas de photos mais seulement bafouiller quelques mots justement pour montrer deux photos « hors normes » puisque toutes les photos – un torrent de clichés – circulant sur les réseaux n’avaient d’yeux que pour les étincelles des feux de la nuit…

Pas de photo !

Certainement pas de photo aujourd’hui, on m’a dit de ne pas déclencher l’obturateur, et je me plie à vos injonctions, puisque vous ne voulez pas de photo, vous grondez, dans votre fonction de surveillance derrière les grilles, et vous avez finalement réussi à me faire peur ; pourquoi pas…Ce sera aussi du repos …

Mais avant j’avais pris plaisir à graver deux clichés qui sont venus comme cela sans aucune préméditation ; au fil de l’eau au sens propre et figuré …

Les gendarmes de Châtellerault ?

Il ne manquait que le sujet principal pour faire vraiment « Les gendarmes de Châtellerault », une version que nous ne vîmes pas sur les écrans du cinoche de nos vingt ans, façon de vieille photo colorisée des sixties, et avoir vingt ans en 1968, avec ma <Pigeot>…ou Simca 1000…

Gouttelettes d’eau …Mairie de Châtellerault

Mais tout à côté, alors que le bassin dessine – sur son fonds dallé un dessin d’urbaniste – le cours de la Vienne autour de Châtellerault, et des rues adjacentes au «EN VILLE », le jet d’eau est esseulé, puisque les rares présents sur le boulevard de Blossac regardent les vieux engins de la dernière guerre parader pour commémorer une <Révolution> ; et derrière se dresse majestueusement – avec puissance et solennité – la mairie, qui est plus cocardière que jamais, parée de tricolore et débordant de drapeaux tricolores, pour accompagner celui qui demeure en permanence,  et le JET d’EAU – l’autre, à l’autre bout du boulevard de Blossac – déverse inlassablement ses eaux qui sont majestueuses, mais unicolores, des couleurs de la monarchie, le rouge et le bleu, les couleurs de Paris n’étaient pas encore là, dans les gouttelettes d’eau imaginant la trichromie parfaite, qui aurait rendu le JET d’EAU, encore plus majestueux, mais surtout davantage patriotique.

Un amour de Philomène ! Oh Breizh…

Mais c’était une rêvasserie derrière l’objectif ; inutile de le prendre au sérieux ; mais faites plutôt comme la Philomène de mes amours de Bretagne, le prendre avec un sourire ; comme la vie !