Aux abords du Clain !

En cet après-midi chaud et plus qu’ensoleillé, presque torride mais caressé par le vent d’est qui retenait en définitive la hausse du thermomètre, il me fallait, de l’air, de l’ombre et de la fraîcheur !

 

Et ce fut direction le Clain, plus propice aux recoins bucoliques et tranquilles que ceux de l’autre grande rivière…d’autant qu’ici, en plus du vert pléthorique de la végétation, les eaux sont tout autres que les teintes marron délavées de la voisine, toute proche.

Un petit coin du côté de Naintré, proche du moulin de Souhé …

Il fallait un recoin genre jacuzzi pour un bain salutaire, rafraîchissant, et tonique …

Je sais où trouver ma réponse…

Enfiler mes bottillons de surf pour ne pas glisser sur les pierres glissantes de la rivière…

Ne pas respecter les panneaux : danger, interdiction de traverser …

Etre attentif à ne pas tomber dans l’eau avant d’atteindre ma plage privative, pour ne pas compromettre le matériel photographique …et casser un de mes deux membres moteurs …

La tranquillité malgré les bruits des boggies sur les rails au passage des TGV et des TER régionaux …et autres engins ferroviaires…pour m’interdire de ronfler carrément à l’ombre paisible des arbres surplombant la rivière…

La profusion de chlorophylle des arbres en cette période de fin de printemps et ce avant que les effets de l’été se fassent sentir …

Un moment à moi,  rien qu’à moi, en silence, et rien d’autre…

J’eusse aimé ne pas avoir été seul, mais c’était ainsi …cette fois-ci !

Vendredi : Jour d’examen !

 Les bacheliers potassent dur pour passer les épreuves…

J’ai tiré mes épreuves, le travail de toute une année de labeur photographique, pour ce rendez-vous annuel, que les dames (Virginie Tostain & Isabelle Laissy) du Patrimoine Châtelleraudais – Pays d’Art et d’Histoire du Pays Châtelleraudais – préparent avec amour et tendresse pour vanter les atouts du Pays, et ce tous les ans ; la ritournelle photographique de l’agglomération !

Je suis, et je reste, un mauvais élève récalcitrant, et entêté, comme un bourricot plus qu’opiniâtre, de ne jamais changer de classe et redoubler tous les ans, depuis quatre ans, mon examen de passage en classe supérieure des « concours photographiques » que je déteste parce que c’est la course aux prix et aux mentions; moi, photographe ! Comme d’autres moi, président…

Heureux de voir, qu’une poignée de photos imaginées par des photographes sans prétention qui montrent leurs photos, sans vainqueur désigné, pour meubler les murs de ce beau bâtiment de l’Hôtel Alaman, qui abrite dans ses murs les officiants aux activités touristiques, encadrées et montrées – les clichés sélectionnés – au public pour nous rafraîchir les mois de l’été Châtelleraudais mais, qui voit ses habitants émigrer vers les plages de rêve…

Et en plus, vous pourrez admirer gratuitement 32 photographies de qualité reflétant notre Patrimoine – pas besoin de prendre un ticket d’entrée –  puisque les droits d’auteur des acteurs ne sont pas pris en charge, en raison des restrictions budgétaires…Et pourtant, la qualité se paie très cher aujourd’hui !

N’hésitez point à venir les découvrir !

En attendant, pour d’autres, parmi eux, de se voir lus, et vus dans la presse locale, avec leur mention « meilleurs clichés », parce qu’elles rempliront les pages du journal, dans une période où l’actualité reste moins chaude ! 

l’actualité reste beaucoup plus assouplie par le thermomètre et ses Celsius généreux…  Autre prix au concours général photographique  de l’agglomération.

Le devoir  annuel terminé, et les examens passés, je peux enfin, prendre mes vacances, ou bien les poursuivre, encore et encore, puisque le Reflex n’a pas droit au repos, et pourtant, il le mériterait bien mais cet âne de travail, ne dit rien …Ce que je trouve parfaitement bien ; rien ne vaut le silence, et attendant de vous voir passer devant les cimaises …

Un petit retour en arrière, des concours d’hier et d’aujourd’hui !

Coup de pouce médiatique : heureux !

Après la petite tempête médiatique de vendredi dernier, qui a surpris beaucoup des « Amis » de la page Facebook, avec des plagiats photographiques déplacés, un changement complet d’ambiance avec un appui inespéré, qui est venu du Web …

Certains Posts de ce blog, sont dorénavant relayés, par d’autres…Il y avait Twitter, les partages Facebook…le monde sans limites de la grande Toile du Web !

Découverte surprise de se voir référencé par www.scoop.it/chatellerault

Un petit clic de souris vous rendra l’image « plein cadre » …

N’hésitez pas à le découvrir …Vive la diversité !

Alors, ce Web média qui est un outil en ligne pratique pour mettre en place et partager une veille d’informations réactive aux mots-clés de son choix. Connecté à différentes sources d’informations comme Google et Twitter, il permet de partager sur un journal personnel les meilleurs pages web sur des thématiques ciblées …Et en l’occurrence Châtellerault !

Encore un acteur des réseaux sociaux du Web, qui vit sa vie dans son coin de la Toile.

N’ayant rien demandé à quiconque et encore moins à son webmaster ou pilote, je remarque l’existence d’une page <Châtellerault>, qui diffuse moult informations sur la cité du Haut Poitou, à l’ombre du Pont Henri IV et caressée par les eaux de la Vienne.

Esplanade F. Mitterrand

Une bonne nouvelle en termes de notoriété, pour ce dimanche, qui ne sera pas très tranquille parce qu’il sera ailleurs et loin de la quiétude dominicale autour du boulevard Blossac, écrasé par la chaleur et le silence des rues malgré les déplacements des électeurs, pour accomplir l’avant dernier geste citoyen de ce cycle 2016/2017, particulièrement animé. 

Esplanade F. Mitterrand

A présent, il ne restera plus qu’à regarder les résultats, des élections, puis mesurer ici les impacts que ce autre outil média pourrait impacter pour marcher ensemble !

« JPA» : « Cost killer » ?

Mais c’est  « quoi» cela   ?

Une expression anglaise de plus…

Mais une pratique qui n’a pas de frontières, que les industriels de l’automobile ont fait « mode »…Tueurs de (sur)coûts de production !

Même moi, j’ai pratiqué durant deux années, et j’en ai eu vite assez de m’ennuyer à tripatouiller les chiffres budgétaires ainsi ; j’aimais les chiffres autrement, avec passion, ceux qui allaient vers les hommes (et surtout vers les femmes) mais empreints d’humanité.

Notre JPA III, bourgmestre de son état, et bien plus en Pays, alias « Jean-Pierre Abelin », deviendrait-il un « Cost Killer » terrifiant – et ultra performant –  en Pays Châtelleraudais ?

Une méthode opérationnelle venue d’ailleurs !

Continuer la lecture de « « JPA» : « Cost killer » ? »

Il y a un an : La Fête

Au Parc de St Cyr

Oui il y a un an …

Presque jour pour jour …

Parc de loisirs de St Cyr

J’ai fait plus que le tour du Lac …

Pénélope me tenait la main…

Mon Regard…quelques Images …

De la Fête joyeuse …Remember…

Pas de Fête pour moi, cette année …

Je vous demande : Stop !

Une grande colère me saisit de voir mes photos utilisées en tant que supports médiatiques, sans que l’auteur ait été contacté par les utilisateurs, au préalable, pour obtenir un droit d’image …ou plutôt l’autorisation de le faire.

Pont Henri IV – Décembre 2012

Pourquoi cette insistance ? Et une et deux et encore, et encore, par ci par là, sans prendre la moindre délicatesse d’en informer celui qui porte la « propriété intellectuelle » d’une œuvre ! même s’il s’agit de photographies sans aucune valeur quelconque !

Un comportement à la hussarde, je passe en force …

Aucun respect, aucune reconnaissance, aucune courtoisie…

Année 2016, Année 2017, la ritournelle du plagiat, et un terme définitif bientôt ?

Comment leur faire comprendre ? 

Faudra-t-il  dénoncer ce petit groupe ?

Je n’ai jamais fait le commerce de détail de mes photographies et je me l’interdit en toutes circonstances, de mendier une petite mesquine obole pour l’un de mes clichés ! Je suis largement récompensé, lorsque quelqu’un  les regarde avec plaisir…

D’autres, et je m’en félicite, ont eu la courtoisie – et l’élégance noble – de me contacter – mes coordonnées sont très publiques – pour me dire; « vous ne voyez pas d’inconvénient à mettre en avant une de vos photos, pour une action de communication au profit du Pays Châtelleraudais » ? et quel plaisir de pouvoir y contribuer, même si modestement ! alors que je le fais 365 jours par an, sans retenue et avec enthousiasme.

Ainsi la mairie de Châtellerault, dans le cadre des aménagements des bords de la Vienne, Le Golf du Haut-Poitou, pour illustrer sa grille tarifaire 2017, et le conseiller régional Cyril Cibert-Metivier, pour la présentation de sa démarche citoyenne Forum de Châtellerault

Et toutes ces photos sont là : 

Stop et plus du tout encore !

Sous les jupes des filles…

Rétines et pupilles…

Les garçons ont les yeux qui brillent…

Pour un jeu de dupes…

Voir sous les jupes des filles…

Et la vie toute entière !

Charme de la ritournelle du poète chanteur Souchon

Les filles de « Saint-Pé-de-Léren »

J’ai regardé en Bretagne, sous les jupes de filles, qui n’étaient bretonnes mais béarnaises, un peu comme moi, par le sang. La Fête était belle. La Fête du Sel. C’était ma fête aussi. J’étais content. Les gens étaient contents…moi aussi. Les cornemuses et les binious, les chapeaux ronds et les drapeaux aux hermines mais les béarnais étaient de la fête puisque c’était une fête de Jumelage, une fête de terroir. Et l’accent était différent entre les uns et les autres.

Des Images et des Regards, toujours les mêmes, mais les binious tintaient dans mes oreilles, et malgré leur paresse, c’était fortement prenant dans ma tête ! 

Des Images et des Regards de Bretagne…

Des Images et des Regards, partis distraitement ailleurs également,  des Images et les Regards partaient sous les arcades du pont du bon ROY Henri IV…

C’était tout simplement à Batz sur Mer, petit village breton, village de paludiers, normal de fêter le sel, la vie, la richesse qu’il apporte, des hommes et des femmes qui labourent les marais avec force et courage, dont les touristes restent admiratifs …Un terroir aux hommes au chapeau rond qui connaissent bien la bouteille de chouchen !

La joueuse de biniou aime « Perrier »

Bientôt, les Images et les Regards seront châtelleraudais en attendant d’être lotois…D’autres fêtes…D’autres terroirs…

Aujourd’hui, c’était également, pour changer, le lancer d’espadrilles et d’autres jeux …Le vin, la musique, les gens, les photos, les sourires et les rires des uns et d’autres, une convivialité, un apaisement, un tout pour oublier tout le reste…Et surtout tous les autres problèmes que la vie nous déverse sans que l’on lui demande quoi que ce soit…

Un dimanche festif, qui n’était pas à la campagne mais à la mer.

 

Bien plus qu'un grand changement de format : Un changement !

Voilà, la nouvelle mouture Autour de Châtellerault, avec tout simplement de Images et des Regards, mais aussi les expressions issues de ces images et Regards avec le blog du photographe, qui débarque; un vrai changement, et vous allez devoir apprendre à le connaître avec l’aide intensive de la mollette de votre souris électronique préférée !

Giulietta, la mascotte du blog

La page d’accueil Châtellerault-Images, la page où l’on débarque, mais aussi  une page genre éditorial…

Il faut bien, ranger quelque part quelques photos sous forme de diaporama avec Des Images …des Regards, qui ne manquera de vous offrir un bouquet de clichés.

Une autre expression parfois déjantée avec le Blog du « Photographe » …il le fallait bien également, envelopper les images de quelques textes !

Et la carte de visite Contactcomme une sorte de référencement.

A vous de jouer de vos clics chic et choc…

Puis si vous souhaitez connaître votre point de vue, cela est possible pour vous !

Oh ! il y a encore bien d’imperfections et des ajustements à faire pour s’approcher des mentions hautes de la qualité, mais j’étais trop pressé de ne pas rester trop longtemps sans avoir de vos nouvelles; une sorte de relation dépendance …

Navré de ne pas vous joindre le MODE d’EMPLOI, pour se mouvoir dans le blog, mais cela fait partie de la règle du jeu, que de se découvrir réciproquement !

 

Mon quartier inaccessible …

Un dimanche paisible – ils sont toujours ainsi à Châtell’ – mais quelque peu perturbé !

La chaleur qui s’annonçait sérieuse en ce dimanche,  m’a conduit à l’ombre des arbres près d’un des bras de la Vienne, à côté de l’île Cognet, l’une des îles de la cité de Châtellerault…Eh bien oui, il y en a …

Le cadre me paraissait apaisant pour poursuivre la lecture d’un Modiano, à la plume cadencée et parfois un peu ténébreuse parce que les phrases semblent en permanence, nous préparer à lire  quelque chose qui se dessine de plus mystérieux.

Un moment approprié en ce lieu puisque déserté par pêcheurs et randonneurs pris, à préparer la journée familiale et festoyer leurs mamans chéries, et combien c’est louable ! Point concerné par la festivité, bien qu’elle soit sublime, parce que ce sont elles, qui sont la ressource éternelle de la vie en la donnant avec chaque naissance…

Les premiers à me perturber ce furent les canards, trois mâles en rut poursuivant une belle canette, en tentant de lui mordiller le cou – oh les coquins – comme une danse nuptiale mais c’était trois garçons qui se disputaient à l’avance un couffin ou nid, si affinités éprouvés…Mais quel barouf avant l’heure…De quoi vous réveiller – malgré la chaleur – des instincts sensuels…et vous distraire des belles œuvres littéraires…

Continuer la lecture de « Mon quartier inaccessible … »

La saga du «Facteur de Colombiers»

 … La saga de Camille Audinet …

Le Facteur de Colombiers selon David Pascaud 

 

 

David Pascaud, écrivain, nous a livré, en trois épisodes,  de manière pathétique – un sentiment de révolte face à cet assassinat. C’est son récit,  qui est le sien – à sa manière d’écrire et d’imaginer ce qui furent ces événements;  le souvenir du Facteur de Colombiers !

Continuer la lecture de « La saga du «Facteur de Colombiers» »