Châtellerault: Gazouiller avec-moi ?

Pourquoi pas gazouiller avec moi !

Rien d’inconvénant de ma part, bien au contraire …

Avec Autres Regard de FH, « images & Regards autour de Châtellerault

Pour vous le dire autrement : suivez-moi sur Twitter !

C’est le printemps, les oiseaux se font de plus en plus charmants et sonores dans les bois et les jardins…

Sans Twitter ne saurez pas les dernières news du président twitteur qui aime (un peu trop à mon avis) notre président, qui est aussi le mien, bien que je ne sois « ni riche » ni encore moins « très riche », selon les expressions mode.

 Eh oui, vous pouvez découvrir les photos dans une approche plus simple plus fun plus geek !

Tentez, on y prend gout au gazouillis surtout quand ils sont printaniers

Déjà 195 abonés et pas des moindres !

Cyril Cibert, la NR, Sylvain Chavanel, Save Châtellerault, Véronique (Lecordier et Abelin), Viasson Ponte, Département Vienne, Bebel de Chatel, Catherine Abelin, Dominique Bussereau,  Le Poitevin enchaîné, David Pascaud, Gîtes de la Vienne, Tourisme de Vienne, Nicolas Turquois, EM Grand Châtellerault, BUS TAC, Alain Fouché, Les Heures Vagabondes de la Vienne, David Simon, Bruno Belin, etc…

Ma mémoire flanche pour les lister toutes et tous …

C’est tout bête sans être méchant avec une dose de sourire !

Châtell’Images

L’adresse Twitter : @chatell_images

Et puis cela roule comme un bonheur printanier…

Avec le Code qr pour vous faciter le contact en trouvant la bonne adresse !

 

 

Les Autres Pages …

Rencontres châtelleraudaises…

La Photographieeeeeeeeeeeeeeeeeee !

D’autres rencontres aussi et non dépourvues d’un certain charme très so british …

Ce ne furent pas les rencontres d’Arles, comme en photographie, mais un peu quand même puisque quelque part la photographie représente une sorte de fil conducteur dans l’ombre des personages !

Dans Arles, le must des croisements des images et de ceux qui les font …

D’autres font aussi des Images avec leurs Regards dans leur vie de tous les jours…

Ce jeudi, une journée de rencontres tous azimuts avec d’autres – en vrai, au téléphone qui n’est pas encore mort pour partager des moments de vie avec les autres et par images interposées des lieux photographiés  ou bien dans le genre face à face et aussi via les réseaux sociaux de maintenant.

Parc ornithologique du Teich -33-(oct 2014) – Photo de Patrick Rivière

Je me suis retrouvé presque dans l’eau au milieu des martins-pêcheurs colorés des Images de Patrick Rivière, à la pizzeria Baïla de Châtellerault, et rencontré le photographe de ces belles images et bien aimé me retrouver – encore et encore – dans ce petit coin à gauche de la salle, pour voir ces « martins-pêcheurs »-là et un montage qui ne manque de saveur.

Bavardages et échanges autour de ses photos et des miennes. « Vous devriez exposer » !

« Cette Image de la Dame, en bordure de la Vienne me rappelle du Doisneau ! »

Allons restons les pieds sur terre, et à Châtellerault

Un Regard à poser sur ses Images, celles de Patrick Rivière !

Continuer la lecture de « Rencontres châtelleraudaises… »

Regarder SA photo …

Imaginez une autre Image !

Un Regard sur une autre Image qui n’est pas la mienne…

Le choc de la photo et la parole du député !

Il faut bien regarder la photo …A droite, à gauche, au centre, etc…

D’abord, que le député du coin châtelleraudais m’autorise un droit d’image sur son compte Twitter (@TurquoisNicolas) sans frais pour mon portefeuille puisqu’il a vaillamment – et avec sa  double conviction moderniste et macroniste – abusé de ma CSG : un prêté pour un rendu monétaire en images…

Reconnaître que ce n’est pas beau de prendre les photos des autres, mais pour une fois… Je me suis fais voler tant de photos que … faute avouée moitié pardonnée !

Il nous montre fièrement le travail de son JOB,  de cinq années durant, dans son monde parlementaire.

Transparence et communication obligent !

Continuer la lecture de « Regarder SA photo … »

L’étoile des pèlerins !

Etre seul la nuit !
 
Rue Sully, la nuit, un soir de printemps où les toutes premières douceurs  tant désirées se laissent sentir pour la première fois … après les froideurs passées… et égayer nos cœurs.
 

Peu fréquentée, sans commerces ni vitrines, ni coiffeurs pour dames ou fast-foods exotiques ni officine bancaire dans Châtellerault; à deux exceptions près !  Une enseigne pour vous permettre d’avoir, et la ligne et la forme, puis, depuis juin 2017,  l’hôtellerie qui abritait les pèlerins a (re)ouvert ses portes … Comme une renaissance commerciale après que le photographe – entre autres – ait fermé ses portes par le passé.

Les gens la traversent rapidement – le nez dans le guidon sans regarder autour d’eux l’héritage auquel a tant contribué l’intendant du Roy  – comme un trait de liaison entre deux quartiers de la ville; la rue Sully !

Il ne reste – pour ainsi dire – que la rue proprement dite, l’église et le palais de l’intendant du roy !

Une rue que j’aime bien emprunter surtout la nuit, dans la plus grande solitude qui est la sienne.

Et ce soir-là, au-dessus de ma tête, comme pour guider les pèlerins égarés ou bien les noctambules, l’étoile bien alignée sur l’axe de la rue et la façade de l’église… 

Donc un chemin – celui de St Jacques – qui compte dans la vie châtelleraudaise.

Continuer la lecture de « L’étoile des pèlerins ! »

Avoir la pêche !

Maman ! les p’tits poissons …

Le Float-Tube, c’est quoi ? 

Une pêche d’enfer au Parc de loisirs de St Cyr…Des touches à touche-touche…Il faut l’avoir, pour passer le samedi à la pêche, loin de la Marie, qui elle aussi a la pêche par ricochet, pendant qu’ils pêchent durant toute la journée …

Autrement ! 

Etre à la pêche en solo, en duo, trio d’embarcations ou bien en clan, plus ou moins étendu dans les eaux du Lac, pour le plaisir tranquille de la pêche sous une autre variante …

Il faut avoir une pêche d’enfer le samedi ou le dimanche après une semaine laborieuse !

Et ramer avec ses lames et ses pieds durant toute une journée de pêche …  pour un sandre, carpe, etc…

Ou plutôt une pêche sportive autour du Lac (de St Cyr )

Des formes et des couleurs autour du plan d’eau à regarder sans se lasser !

Couleurs : Photographies ou Peintures ?

Des couleurs !

En ce moment, bien que le temps ne nous le montre point avec beaucoup de conviction, nous devrions être dans les « couleurs de printemps » mais, mais le soleil continue à jouer avec notre système nerveux …et ses conflits de dépressions post-hivernales en attendant les anticyclones printaniers.

De la même manière qu’il y a des gens qui font la rime ou de la poésie sans s’en rendre compte, comme des vrais « gentilhommes » de la littérature, en rendant hommage à notre Molière national, il y en a qui font de la musique sans connaître le solfège ou de la photographie sans connaître les tables des couleurs !

Où qu’il est celui-là ?

Et d’apprendre, alors que je fais de la photographie – disons plutôt de la prise de vues – que je ne connais pas les fondamentaux colorimétriques et devoir reprendre les manuels des procédures, en la matière. C’est tristounet après avoir abandonné le pénible travail de rédacteur de « manuels de procédures » des années passées de date.

Et il paraît que les couleurs des photographes ne sont pas les mêmes que celles des peintres !

J’entends souvent parler dans mon dos, la complémentaire du rouge ou celle du vert, puis une touche de gris ou de blanc… Moi, qui regarde exclusivement dans le viseur – négligeant même l’écran de contrôle orientable et tactile – en appuyant avec force conviction l’obturateur en haut à droite et ce sans prendre mon temps aux réglages élémentaires et tout cela, après avoir trouvé après un coup de regard avisé un cadrage plaisant.

On parle de rouge, vert, et bleu pour les photographes.

Je lis, que le peintre a sa disposition le rouge, le jaune et le bleu, en principales couleurs.

Et je vous dispense d’aborder leurs autres couleurs, leurs autres couleurs, les couleurs complémentaires !

Compliqué pour moi !

Couleurs principales

Pour abréger, parce que j’ai été heureux de mettre boulevard Blossac, les trois couleurs fondamentales sur un cliché, en milieu de matinée, je fais la bonne bouche, sous un ciel couvert et pluvieux d’une fin d’hier froid et désagréable …

Continuer la lecture de « Couleurs : Photographies ou Peintures ? »

Chuchotements printaniers !

Il paraît que la nature s’éveille avec le printemps…

Froissements imperceptibles, à peine entendus dans la bouche de ceux qui les ont transcrits, dans la rubrique des commentaires du blog !  

D’abord, la lettrée des collèges, anciennement maîtresse de classe à Châtellerault, qui après avoir exercé du côté de la plaine d’Ozon dans un établissement local très connu, émigrée dans les terres fouettées par le Mistral, fait remarquer : « Est-ce un effet du printemps ou d’un intérêt plus joyeux pour ce qui passe devant votre objectif, je trouve vos photos plus toniques ! » Déjà de son temps elle regardait les couleurs de ce « saule-pleureur » pour guetter, à ses teintes, la venue du printemps tant désiré après les grisailles de son hiver scolaire …

Bigre de commentaire ! Le printemps aurait également secoué ma fibre photographique… Il faut le respecter ce propos puisque les autres sont plus à même de voir plus clairement dans vous.

Continuer la lecture de « Chuchotements printaniers ! »

Insoutenable bashing châtelleraudais

Il y a qui pratiquent cela comme d’autres font du jogging, intensément !

Que vous pratiquiez cette démarche, LE BASHING, cela vous regarde madame P. mais de grâce pas dans mes outils de communication, et en particulier dans la page  Facebook, Autour de Châtellerault : Images & Regards…

Goodbey Madame !

C’est pour cela que, contraint, je vous ai banni puisque vous avez troublé la sérénité et la bonne humeur avec laquelle je tente de l’entretenir, et sachez que présenter autant de photos représente des efforts importants, pour ma vieille carcasse; respectez au moins cela !

J’ai eu déjà l’opportunité de le dire  – et le redire – à travers différents canaux, et il m’est très malaisé encore de devoir réagir et devoir bannir quelqu’un de cette page Facebook puisque vous l’avez pratiqué ce bashing insupportable, et ce avec acharnement, et avec des affirmations « non fondées ».

Chacun a le droit et la liberté de s’exprimer publiquement, mais dans le respect des règles, d’abord, et des usages de la courtoisie, d’autre part. Chacun dispose en ce  XXIème siècle  la possibilité, d’ouvrir une page Facebook et entretenir un fil de messages comme il l’entend, avec les sujets de son choix ou bien, sur d’autres supports. Il n’en manque pas du tout, la palette disponible est extra-large.

De grâce, utilisez d’autres canaux que cette page Facebook pour cela ! D’autant que vous avez la vôtre…

Celle-ci, c’est la mienne – ma Page Facebook : Autour de Châtellerault : Images & Regards –  et elle suit une stratégie qui est la sienne et rien ne me fera la modifier quitte si nécessaire à la clôturer, parce que je suis las d’entendre ces refrains à répétition genre « Châtellerault bashing »  !

Ailleurs mais pas là…

La page Autour de Châtellerault : Images & Regards…a pour vocation de présenter des Images sur Châtellerault et ses environs avec mon Regard, à travers des photographies ; tout simplement.

Elle est loin de prendre en considération les problématiques socio-économiques et culturelles d’une ville moyenne française, qui a subi les effets des politiques de développement en France, et hélas, elle n’est pas la seule à les connaître !

Cette page n’a pas pour vocation de servir de « Mur des Jérémiades » à quelques-uns ou quelques-unes. Les élus, les politiques locaux, les partis politiques et les associations, groupes d’action et d’influence, les associations sont le meilleur outil pour les canaliser pour ceux qui voudraient le faire savoir, s’ils ont la volonté de vouloir le faire savoir…

Ma Page Facebook est gérée avec une certaine désinvolture et teintée parfois d’un ton sarcastique pour présenter des PHOTOS, les miennes, et il n’y a rien à chercher d’autre derrière ces PHOTOS, qui sont mes expressions personnelles de la cité où je réside et je vis avec plaisir.

J’exprime mes sensibilités sur les photos … A les prendre ou à les laisser, avec ou sans compliments, avec ou sans commentaires…

Difficile de concevoir ne pas aimer ses attaches !

 

 

 

 

Rêvasserie autour du Lac de St Cyr

Rêverie à St Cyr ?

Un dimanche terne dans tous les sens du terme pour faire une balade ici ou ailleurs, une promenade un peu genre passe-temps dominical ; le parc de St de Cyr en ligne de mire ou plutôt comme une marche circulaire autour des eaux du Lac, sans pouvoir faire quelques ronds dans l’eau !

Ce dimanche-là, les pêcheurs, en version « float-tube » taquinent le poisson sous un soleil intermittent dans un ciel bien chargé de nuages mais la photographie ne me tente guère bien que la mule photographique m’accompagne.

Je marche sans conviction, un peu funambule avec les pieds sur terre mais la tête partie ailleurs si l’on peut s’exprimer avec une telle désinvolture. Celle qui m’accompagne marche aussi dans son monde de rêvasseries et je ne vais pas tarder à déchiffrer ses pensées intimes !

Une communion des esprits à défaut des corps …

Tout d’un coup, j’entends : « J’ai besoin d’une image avec cette perspective de là, à regarder vers l’arbre » !

Étonnante sollicitation… Pas commune …

« Oui, je dois pouvoir visionner la perspective et avoir sous les yeux les proportions des arbres ! Cela me séduit comme cadre à poser sur la toile … »

Moi aussi, j’ai aimé cet endroit, mais autrement !

Je m’exécute, l’image est bien là dans la boîte, et sur la carte SDHC, en attendant qu’elle soit transférée dans le Google des nuages, et archivée, donc sécurisée.

Les images photographiques sont à présent archivées dans les nuages comme d’autres, la tête dans les nuages rêvassent d’images picturales à poser sur la toile de lin et coloriser avec ses propres couleurs.

Vu la genèse de cette future toile picturale, j’ai eu l’outrecuidance de faire une impression photographique de cette rêvasserie colorisée qui n’est pas la mienne au fin fonds de l’atelier du peintre, mais en toute discrétion, bravant les interdits, puisque n’ayant pas le droit de divulguer les images picturales en cours de gestation assistée par la rêverie dominicale.

Et les proportions des arbres et des arbustes commencent à se dessiner …

Géographie fracturée ?

Géographie fracturée ou fractures géographiques pour ne pas dire communales, et accessoirement politiques…celles des hommes politiques.

Bel affichage de la ruralité locale …

J’avais besoin d’une telle carte géographique du « Grand Châtellerault » pour poursuivre la découverte de cette agglomération aux 47 communes, que je ne connais pas bien du tout; un assemblage qui paraît hétéroclite  – à mon entendement – pour donner suite à une décision administrative de carte électorale à plusieurs étages, dont les élus châtelleraudais se sont demandé, tout dernièrement :  « Mais quelle est son identité ? », et cela après deux années de vie commune en grande agglomération de Châtellerault, depuis sa création.

Resté quoi devant cette devanture comme une grande carte murale géographique accrochée,aux murs de ma classe de CP, et en admiration béate, à prendre connaissance de cette longue litanie de noms des communes la composant ! Tout en négligeant les photographies en format géant du député et de la charmante dame suppléante, toujours à l’aise dans ses baskets.

« Permanence » parlementaire oblige – avez-vous dit ? –  mais point constamment présent le député – pris ailleurs avec le vote des lois –  en opposition avec la sémantique, à défaut, «d’être constamment présent»,  pour répondre à mes interrogations rurales devant tous ces « patelins » dont j’ignorais l’existence de quelques-uns ; mauvais élève en géographie, une fois les années passées…le poids des cheveux blancs et des neurones disparues. Et ce matin, samedi, la porte était close !

« Sossais », « Vezais », « Morton », etc… en tout petits caractères alors que Loudun et Châtellerault, toisent les autres, et portent une grande casse colorisée, encore un sujet polémique à Châtell’,  comme une ségrégation communale ! 

Il me fallait bien cela pour apprendre au moins quelque chose …Moi, qui avait un faible marqué pour cette matière – géographie & histoire – en portant des culottes courtes et toujours très partant pour la mention du jury scolaire et cela m’a bigrement aidé pour parcourir plein de contrées dans le monde sans jamais m’égarer géographiquement parlant.

Puis, devant cette vitrine commerciale de la ruralité dont le député semble s’approprier la défense, louable démarche, et les résultats à venir à mesurer m’interpelleront,  je me demande, à l’allure où vont les choses, d’après ce que je vois, ici et ailleurs, où il y a les classes qui ferment; les postes d’enseignants et auxiliaires qui disparaissent, en ville et dans les toutes petites communes; les petites lignes ferroviaires à l’abandon; les hôpitaux fermant à profusion leurs lits et éloignant toujours davantage les services d’urgence ; les maires ne sachant plus comment faire face aux problèmes de la ruralité et de leurs budgets rabotés de manière récurrente,  petites communes ou villes moyennes …et autres tristesses communales, etc… d’ici et d’ailleurs, dans un environnement régit par la calculette budgétaire et l’obsessionnel 3% du « Boss », comme une « idée fixe de « cost killer » d’entreprise…

Mais le plus pénible demeure cependant de constater que face aux problématiques de la ruralité, le président de l’agglomération – et maire de la cité de Châtellerault – renvoie les problèmes hospitaliers à celui qui vote les lois et le président du département de la Vienne, refuse de débattre avec le député de la circonscription devant les caméras régionales, en termes de ruralité …en présence d’autres experts. 

C’est bien, géographiquement,  que cette superposition des territoires, et des leurs problèmes, ainsi, il devrait être plus facile d’y remédier aux difficultés… grâce à l’entente des hauts responsables de proximité.

N’allez surtout imaginer que je déteste les petits villages du châtelleraudais !

Bien au contraire …