Les « blues » des politiques ?

Ce matin le fil Facebook, sortait de l’ordinaire, et pour une fois, j’ai perdu quelques instants – et pris le temps de disséquer les derniers potins du secteur, parce que les rubriques de la politique affirment que tout va bien, et que tous les problèmes sont derrière nous à force de marcher allégrement …

Cyril Cibert, le conseiller régional, se laisse aller – et ouvre son cœur – comme un homme sincère…Il livre publiquement ses sentiments lors de son 45 ème anniversaire – lui souhaiter qu’il double la mise – et un trait de philosophie « humaniste », qui montre bien que les « politiques » sont aussi des hommes en chair et os, comme ceux à qui, il demande leurs suffrages, lors des consultations, passées ou à venir.

Trait remarquable, qui se doit d’être remarqué d’autant qu’il a fait son crédo de ne pas me traiter de « bourricot », promesse de rentrée politique châtelleraudaise qui m’a beaucoup marqué, bien qu’il me dise – parfois – que je suis féroce dans mes Posts, mais soyez rassuré, ma plume est toujours tendre et amoureuse, bordel !

L’heure des doutes, des questions, des hésitations a sonnée. Un peu comme si on avait foncé tête baissée jusque-là et que, d’un seul coup, on voulait reprendre notre souffle.

Respirer et prendre de la distance. On se retourne sur notre parcours, on se projette aussi dans l’avenir tout en repensant aux rêves de nos 20 ans.

Se poser, pour mieux repartir, telle est notre motivation première. Une fois rassuré dans nos choix, conforté dans l’idée que nous nous épanouissons dans notre vie, on peut alors avancer plus sereinement vers nos belles années à venir.

Une autre dame de la politique locale, Sylvianne Mauxion, pique un coup de « blues » automnal, sous une autre étiquette politique que celui qui le précède dans le commentaire, mais toujours dans le chapitre des « méditations personnelles », et qui s’adonne, en plus, avec une pointe « picturale » nostalgique de notre terroir, sans photos ni peinture à l’appui, pour confirmer ses sentiments nobles !

Je n’aime pas le mois de novembre, c’est même le mois que je déteste le plus… 
Déjà parce que nous avons changé d’heure et les journées se font de plus en plus courtes. 
Ensuite les fêtes du 1er et du 11 novembre qui ne sont pas réjouissantes.
Et enfin le temps qui est souvent gris, maussade, avec du brouillard et les premières gelées nous obligeant à tout protéger. 
Seul réconfort, si quelques journées ensoleillées pointent leur nez, les paysages de campagne où toute une palette d’ocre et de roux résiste encore un peu, avant de nous offrir la vue d’arbres décharnés…

Cela rend la vie des « politiques » et des « électeurs » plus vraie …

De grâce, si les « parisiens » pouvaient lire la presse locale poitevine, ou bien traîner sur les réseaux sociaux du 86, je n’entendrai plus dire dans les médias, que je suis un FAINÉANT ronchon impossible à vivre (doublement vrai), que je ne suis RIEN du tout (parfaitement juste, puisque sans yacht immatriculé à Malte), et que c’est le BORDEL dans mes affaires, puisque je ne range rien du tout, pour le grand malheur de ma Pénélope et ses foucades sur le rangement bien ordré !

           

Lac de St Cyr : «Table» de photographies

Un projet qui me touche ! 

Un événement que j’aborde avec beaucoup de sensibilité…

Quelle idée que j’ai eu là de jeter publiquement mes photographies aux regards des autres, à « La Table du Golf », alors que le panorama visuel est aux fenêtres et balcons ou bien depuis la terrasse, pour embrasser ce lac de St Cyr !

Celles dont je parle comme étant mes Regards à travers des Images, pendouillant maintenant allègrement aux murs, que les autres s’approprieront de leurs regards posés sur mes Images, comme s’ils m’appréhendaient …alors que leurs yeux doivent forcément plonger dans les assiettes du restaurant bistronomique. 

Comme si j’appartenais aux autres, l’instant d’un regard…

Pourquoi avoir dit oui, à la proposition formulée par cette belle dame, au charme plus que certain, m’écrivant : la photographie est un aussi un art ! mais lui répondis-je, certainement; ce n’est pas pour autant que je suis un « artiste exposant » ni encore moins un photographe, pour faire une exposition ; je fais des fois, très souvent, des photos, et comme les écrivains, et les vrais artistes, je connais également des périodes de disette, parce des fois les chaussettes sont tombées au plus bas de mes chevilles, qui paraît-il portent la charge des égoïsmes.

Et en l’occurrence les photographies orneront discrètement les murs à <La Table du Golf>

Oui, en effet, c’est parti pour une Exposition photos à <La Table du Golf>, durant les six semaines allant du 1 novembre 2017, jusqu’au 15 décembre 2017, avec 12 photographies de Autres Regards de FH – c’est plus discret et anonyme pour cacher la timidité congénitale avérée –   avec pour thème <Regards Autour du Lac de St Cyr> ...Images & Regards…Pour faire comme une balade autour du Lac de St Cyr, que vous ne ferez pas en 50 minutes ni durant presque 5 kilomètres mais avec 12 clichés accrochés aux murs.

Jamais fait cela ! Il faudra bien l’arroser alors …à La Table du Golf du Haut-Poitou !

Point d’exposition photographique pour moi ; jamais ! Je m’étais toujours dit NON !

Il ne faut jamais dire : fontaine je ne boirai pas de ton eau …C’est la morale de cette histoire …

Il y a bien longtemps, très longtemps, et sans cheveux blancs sur la crête, un jeune coq presque,  une de mes photos fut exposée dans une galerie nantaise avec d’autres « amateurs » de photographie mais une présentation exclusive en SOLO, jamais de la vie vécue …Et devoir se retrouver accroché par images interposées alors que j’aimerais bien être passe-murailles …

Alors pourquoi ?

Simplement pour remercier tous ceux et celles qui contribuent à rendre ce site plus que beau !

Sublime, et aux couleurs perpétuellement changeantes.

Images fracturées !

Autres Images de Châtellerault et de son Pays, que nous ne voyons pas très souvent dans les médias mais exclues des pages, murs d’expression et sites des hommes et des femmes politiques locaux, qui préfèrent montrer des images autrement plus « communicantes ».

Au N° 13…

Depuis cet été, les paroles – que le vent emporte facilement surtout lorsque les tempêtes tropicales balaient les côtes du Pays – ou les bons mots dans la  presse – que les vieux journaux jaunis emmagasinent à profusion –  autour de la réduction de l’APL, pour aider les fragiles ; les modifications du taux de la CGS, pour taquiner les retraités qui ne travaillent plus (quoique !) ; les généreux (et superfétatoires) cadeaux fiscaux aux heureux contributeurs de l’ex-ISF, le réduisant  à présent à une « super taxe foncière » presque indolore; les coupes budgétaires toutes azimuts – une poignée de millions par-ci une autre poignée de millions par-là, tous secteurs dans la territoriale ; une politique de « rabotage » systématique des budgets…pour faire rentrer les budgets (et les déficits) dans les contraintes européennes sans que les fondamentaux soient pris en compte, à savoir une véritable réforme de la fiscalité française – tant promise par les présidents passés, et fort coûteux à entretenir,  et jamais entreprise – puis l’équité sociale d’autant que les disparités sont là et ne seront pas du tout gommées avec ces perspectives très comptables, mais paraît-il le bonheur serait au bout du chemin dans deux ans, c’est dit…On regardera les chiffres !

Les revenus dans la géographie locale :

Cliquer pour agrandir les tableaux

Et quelque part, en balayant les données Insee, remarquer la clarté de fractures – en termes de revenu – dans ce Grand Châtellerault, un peu une expression du genre « dis-moi où tu habites » ? pour faire état de disparités géographiques, et curieux chiffre, que celui de Moncontour qui ne manquera pas d’interpeller certains…pour faire anecdotique.

Âge & Pauvreté  :

Cliquer pour agrandir les tableaux

Géographique mais aussi intergénérationnel ou sociétal, pour mettre en exergue les difficultés d’une classe d’âge, la plus belle, quelque peu malmenée par les aléas …économiques …

Simple constat d’autres Images moins numériques – plutôt du genre statistique – mais des Regards quand même à l’heure où tout le monde donne son avis sur des questions de portée nationale mais le Pays Châtelleraudais y fait partie !

 

Quelle idée !

Un projet qui me touche ! 

Un événement abordé avec beaucoup de sensibilité…

Quelle idée que j’ai eu là de jeter publiquement mes photographies aux regards des autres !

Celles dont je parle comme étant mes Regards à travers des Images, pendouillant maintenant allègrement aux murs, que les autres s’approprieront de leurs regards posés sur mes Images, comme s’ils m’appréhendaient …

Comme si j’appartenais aux autres, l’instant d’un regard…

Pourquoi avoir dit oui, à la proposition formulée par cette belle dame, au charme plus que certain, m’écrivant : la photographie est un aussi un art ! mais lui répondis-je, certainement; ce n’est pas pour autant que je suis un artiste ni encore moins un photographe, pour faire une exposition ; je fais des fois, très souvent, des photos, et comme les écrivains, et les vrais artistes, je connais également des périodes de disette, parce des fois les chaussettes sont tombées au plus bas de mes chevilles, qui paraît-il portent la charge des égoïsmes.

Oui, en effet, c’est parti pour une Exposition photos à <La Table du Golf>, durant les trente et un jours du mois de Mars 2018, avec 12 photographies de Autres Regards de FH – c’est plus discret et anonyme pour cacher la timidité congénitale avérée –   avec pour thème <Autour du Lac de St Cyr> ...Images & Regards…Pour faire un tour du Lac de St Cyr, que vous ne ferez pas en 50 minutes ni durant presque 5 kilomètres mais avec 12 clichés accrochés aux murs.

Jamais fait cela ! Il faudra bien l’arroser alors …à La Table du Golf du Haut-Poitou !

Point d’exposition photographique pour moi ; jamais ! Je m’étais toujours dit NON !

Il ne faut jamais dire : fontaine je ne boirai pas de ton eau …C’est la morale de cette histoire …

Il y a bien longtemps, très longtemps, et sans cheveux blancs sur la crête, un jeune coq presque,  une de mes photos fut exposée dans une galerie nantaise avec d’autres « amateurs » de photographie mais une présentation exclusive en SOLO, jamais de la vie vécue …Et devoir se retrouver accroché par images interposées alors que j’aimerais bien être passe-murailles …

Alors pourquoi ?

Simplement pour remercier tous ceux et celles qui contribuent à rendre ce site plus que beau !

Sublime, et aux couleurs perpétuellement changeantes.

Jeudi d'août: Jour de la presse !

 Les bacheliers potassent dur pour passer les épreuves…

J’ai tiré mes épreuves, le travail de toute une année de labeur photographique, pour ce rendez-vous annuel, que les dames (Virginie Tostain & Isabelle Laissy) du Patrimoine Châtelleraudais – Pays d’Art et d’Histoire du Pays Châtelleraudais – préparent avec amour et tendresse pour vanter les atouts du Pays, et ce tous les ans ; la ritournelle photographique de l’agglomération !

Heureux de voir, qu’une poignée de photos imaginées par des photographes sans prétention qui montrent leurs photos, sans vainqueur désigné, pour meubler les murs de ce beau bâtiment de l’Hôtel Alaman, qui abrite dans ses murs les officiants aux activités touristiques, encadrées et montrées – les clichés sélectionnés – au public pour nous rafraîchir les mois de l’été Châtelleraudais mais, qui voit ses habitants émigrer vers les plages de rêve…

Et en plus, vous pourrez admirer gratuitement 32 photographies de qualité reflétant notre Patrimoine – pas besoin de prendre un ticket d’entrée –  puisque les droits d’auteur des acteurs ne sont pas pris en charge, en raison des restrictions budgétaires…Et pourtant, la qualité se paie très cher aujourd’hui !

N’hésitez point à venir les découvrir !

En attendant, pour d’autres, parmi eux, de se voir lus, et vus dans la presse locale, avec leur mention « meilleurs clichés », parce qu’elles rempliront les pages du journal, dans une période où l’actualité reste moins chaude ! 

l’actualité reste beaucoup plus assouplie par le thermomètre et ses Celsius généreux…  Autre prix au concours général photographique  de l’agglomération.

Le devoir  annuel terminé, et les examens passés, je peux enfin, prendre mes vacances, ou bien les poursuivre, encore et encore, puisque le Reflex n’a pas droit au repos, et pourtant, il le mériterait bien mais cet âne de travail, ne dit rien …Ce que je trouve parfaitement bien ; rien ne vaut le silence, et attendant de vous voir passer devant les cimaises …

Paysage &Patrimoine – Naintré – Photo FH – Cliquer pour agrandir 

Mais la presse prend le relais !

Une reprise de la Nouvelle République, à lire au complet ici 

Cinquante participants ont produit 147 photos parfois de grande qualité. Au final 32 photos ont été primées et sont exposées actuellement à l’hôtel Alaman

Chaque vendredi de l’été, retrouvez aussi dans nos colonnes les meilleures photos, agrémentées d’un commentaire de Virginie Tostain du service patrimoine de l’agglo. Aujourd’hui : « Nature et patrimoine à Naintré » par Fernand Hernandez
« Ces murs arasés, sur lesquels la nature a repris ses droits, sont parmi les vestiges antiques les plus connus du Châtelleraudais : ici, se dressait autrefois le théâtre du Vieux Poitiers. Cet édifice, qui pouvait accueillir 10.000 spectateurs, était, au Ier siècle de notre ère, l’un des plus vastes de la Gaule romaine, son diamètre dépassant celui d’Orange ! La forme de ses gradins est encore bien visible même si peu d’élévations subsistent, si ce n’est cette «  tour  » qui est en réalité un pan de la structure extérieure du théâtre. Derrière lui, passait autrefois la voie gallo-romaine venant de Poitiers, se dirigeant vers Tours (ou l’inverse !). Elle traversait la cité antique de Briva, qui s’étendait autour du théâtre sur plus de 70 hectares et formait une agglomération secondaire de 4.000 habitants, à une époque où Châtellerault n’existait pas encore. Des prospections et des fouilles ont révélé l’emplacement d’anciens édifices publics, d’anciens quartiers artisans et également la présence probable d’un port antique sur le Clain, non loin de là. Le théâtre est ouvert à la visite tout l’été ! »

Châtellerault: Une autre promenade…

Vraiment une nouvelle promenade le long de la Vienne ?

Non, mais elle a drôlement changée …cette promenade.

Tout change, tout se transforme, un mouvement inéluctable également sur les bords de la Vienne du côté de Châtellerault, mais rive droite …Notre maire a mis en œuvre ses projets au profit de l’embellissement des bords de la rivière qui la traverse.

Oui, une promenade très agréable qui est là depuis toujours mais elle bien changée ces derniers temps ! Entre les travaux municipaux réalisés, et je me demande où notre bourgmestre trouve les ressources nécessaires pour les accomplir avec tous les coups de rabots encaissés puisqu’il s’en plaint très souvent, et les travaux bucoliques des riverains pour agrémenter leurs parterres privatifs, ont fait, une belle et agréable promenade qui s’offre à nous, à Châtell’ sur Vienne, sans taxes ou contributions de circulation ou péages quelconques pour tous âges confondus …d’autant que vous pouvez vous lâcher sans retenue en l’absence de radars surveillant vos dépassements de vitesse ! Et portant certains profils inciteraient à appuyer sur le champignon…comme dans circuit automobile spécialement aménagé pour le bolides …Sacré JP, qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour ses administrés…

La promenade reste encore nostalgique en regardant encore derrière un passé encore trop récent mais au-delà du chemin, à fur et à mesure de votre avancement, les changements sont bien présents …à vos yeux.

Puis en fin de parcours, vous ne pourrez que retrouver une vieille carte postale nostalgique autour du pont ferroviaire sud de Châtellerault, où il est à présent inutile de tendre votre oreille puisque les TVG ne sifflent plus du tout pour le grand bonheur des riverains…

Comme quoi tout change !  

Parc de St Cyr : Culture +

Ma bibliothécaire préférée m’a remis un marque-pages anodin avec le retrait du <Déluge> de JMG Le Clézio, un ouvrage à la lecture compliquée pour les vacances  2017, mais sa prose est tellement belle ! cela mérite un petit effort…J’espère que les trombes d’eau ne se déverseront pas sur ma tête !

Et je remarque qu’il porte sur PARTIR EN LIVRE !

Ah c’est quoi ?

Les vacances avec un livre ! Ou bien une manière de mettre un livre avec le bermuda et la crème solaire …Un festival de lecture pour la deuxième quinzaine de juillet 2017, et le vendredi 22 juillet autour du Lac de St Cyr, <Partir en livre> fait la fête aux vacanciers avec un livre ; à ne pas rater parce que la Culture ne part jamais en vacances, ici et ailleurs …

Une quinzaine culturelle…qui fait une halte sympathique autour des eaux rafraîchissantes du lieu…

Mais le Parc de St Cyr, fait la fête à la culture avec une Culture + avec non seulement les livres mais aussi la musique, la musique classique, et la musique cette fois-ci, en ce  juillet 2017, sera encore plus belle, avec une musique classique oui, bien sûr, mais surtout mise en musique par un quatuor de belles dames ; un coup de poker au féminin – avec ces quatre belles dames à la musique le suspense du poker sera magnifique – et aussi une démarche originale du Parc de St Cyr de porter la Culture – en musique classique – au milieu des pâtés de sable des bambins et des planches à voile, pour le plaisir des vacanciers et pas seulement que des vacanciers…Puisque je tendrai mon oreille pour écouter les notes de musique et regarder les musiciennes œuvrer à l’ombre des arbres ! Et trouver quelques instants à l’ombre pour lire quelques lignes …

Bel spectacle(s) ma foi …Les livres ou la musique ?

Voilà une manière peu banale de ne pas bronzer idiot, un bronzage très culturel…

Coup de vent !

Il y a quinze jours, j’ai connu un sacré coup de vent autour des eaux du Lac de St Cyr mais à présent c’est un coup de tabac culturel !

 

Châtelleraudais : vos revenus !

Cela démarrage avec ce message posté sur Facebook par Boony Clyde portant sur le sempiternel débat de l’essor ou du déclin de la cité de Châtellerault, face aux deux grandes Poitiers et Tours !

Et les internautes ont déclaré ! 

....Il y a tout ce qu’il faut a Châtellerault pour s’amuser ! Pourquoi aller chercher ailleurs ! Courage on les aura !!!

….Les commerçants comme les châtelleraudais on une responsabilité dans cette épisode difficile, et chacun se renvoi la faute au lieu de se prendre en main et l’assumer.

….Moi je commencerai par supprimer le stationnement payant pour que les châtelleraudais reviennent flâner en ville comme auparavant, car aujourd’hui les châtelleraudais vont sur

…Les parkings des grandes galeries commerciale qui sont gratuits et illimité et flânent dans les boutiques de ces grandes galeries.

…Savez vous que bon nombre d’entreprise du châtelleraudais cherche de la main d’œuvre et n’en trouve pas ? Châtellerault est un bassin industriel d’importance. Savez vous qu’il est possible de s’habiller, se nourrir sortir (cinéma, restau, bar, boîte de…

…C’est pour toutes ces raisons que Châtellerault ne sera plus jamais « une ville qui bouge »… Un élément important aussi, qui a fait que Châtellerault ne sera plus aussi dynamique… C’est la fermeture de l’école de gendarmerie… Et je ne parle pas non plus de la crise de 2008 qui a touché la ville de plein fouet….

C’est eux qui le disent et l’écrivent…Plus de 46 commentaires et quelques partages …

Un florilège de remarques parmi bien d’autres !

Et si nous regardions ailleurs, pour trouver une autre réponse ?

D’abord une explication économique ; un principe fondamental : Le revenu !

Le revenu d’une personne ou d’un agent économique désigne « l’ensemble des droits sur les ressources disponibles qui lui sont attribués au cours d’une période donnée sans prélèvement sur son patrimoine » !

Année 2013 – Insee – Cliquer pour agrandir

Et si nous étions au cœur du débat ?

Mais pour dépenser dans les commerces, bars, restaurants et boîtes de nuit, de Châtellerault,  il faut du cash, issu des revenus de chacun …

Mais quels sont les revenus des châtelleraudais ?

Une information qui n’est pas anodine ici dans le cadre d’un débat sur le devenir économique de Châtellerault alors que des chambardements se préparent au niveau fiscal des individus et des finances des collectivités territoriales …D’autant que la population a eu tendance, ces dernières années, à privilégier le péri-urbain aux villes …

Or quand la ressource devient rare tout devient plus compliqué …

Boulevard de Blossac – Cliquer pour agrandir

 

Vendredi : Jour d’examen !

 Les bacheliers potassent dur pour passer les épreuves…

J’ai tiré mes épreuves, le travail de toute une année de labeur photographique, pour ce rendez-vous annuel, que les dames (Virginie Tostain & Isabelle Laissy) du Patrimoine Châtelleraudais – Pays d’Art et d’Histoire du Pays Châtelleraudais – préparent avec amour et tendresse pour vanter les atouts du Pays, et ce tous les ans ; la ritournelle photographique de l’agglomération !

Je suis, et je reste, un mauvais élève récalcitrant, et entêté, comme un bourricot plus qu’opiniâtre, de ne jamais changer de classe et redoubler tous les ans, depuis quatre ans, mon examen de passage en classe supérieure des « concours photographiques » que je déteste parce que c’est la course aux prix et aux mentions; moi, photographe ! Comme d’autres moi, président…

Heureux de voir, qu’une poignée de photos imaginées par des photographes sans prétention qui montrent leurs photos, sans vainqueur désigné, pour meubler les murs de ce beau bâtiment de l’Hôtel Alaman, qui abrite dans ses murs les officiants aux activités touristiques, encadrées et montrées – les clichés sélectionnés – au public pour nous rafraîchir les mois de l’été Châtelleraudais mais, qui voit ses habitants émigrer vers les plages de rêve…

Et en plus, vous pourrez admirer gratuitement 32 photographies de qualité reflétant notre Patrimoine – pas besoin de prendre un ticket d’entrée –  puisque les droits d’auteur des acteurs ne sont pas pris en charge, en raison des restrictions budgétaires…Et pourtant, la qualité se paie très cher aujourd’hui !

N’hésitez point à venir les découvrir !

En attendant, pour d’autres, parmi eux, de se voir lus, et vus dans la presse locale, avec leur mention « meilleurs clichés », parce qu’elles rempliront les pages du journal, dans une période où l’actualité reste moins chaude ! 

l’actualité reste beaucoup plus assouplie par le thermomètre et ses Celsius généreux…  Autre prix au concours général photographique  de l’agglomération.

Le devoir  annuel terminé, et les examens passés, je peux enfin, prendre mes vacances, ou bien les poursuivre, encore et encore, puisque le Reflex n’a pas droit au repos, et pourtant, il le mériterait bien mais cet âne de travail, ne dit rien …Ce que je trouve parfaitement bien ; rien ne vaut le silence, et attendant de vous voir passer devant les cimaises …

Un petit retour en arrière, des concours d’hier et d’aujourd’hui !

Il y a un an : La Fête

Au Parc de St Cyr

Oui il y a un an …

Presque jour pour jour …

Parc de loisirs de St Cyr

J’ai fait plus que le tour du Lac …

Pénélope me tenait la main…

Mon Regard…quelques Images …

De la Fête joyeuse …Remember…

Pas de Fête pour moi, cette année …