Des Images dans la Toile !

Deux expressions

La sienne et la mienne

Elle et lui

Peinture et Photographie

 

Si près l’un de l’autre et si loin de par les sensibilités colorimétriques et l’approche des formes

Si loin l’un de l’autre, puisqu’une cloison sépare le chevalet du computer

Comme un « Mur de Berlin » entre les acteurs de la comedia dell’arte qui se joue au quotidien sur deux supports différents 


Une Image photographique et une Image picturale

Deux Regards différents d’un même endroit

Le point de rencontre, le Parc de St Cyr autour du Lac

Une Regard presque froid pour moi, une Rêverie douceâtre pour elle

Une réalité masculine face à une sensibilité féminine

Esquisses d’une toile en devenir.

Une instantanée photographique du moment présent, pour lui.

Un clic de photographie, geste du moment, le photographe ou ce qui est réellment.

Une maturation picturale d’un moment passé travaillée en permanence dan sa tête – le ciel, les lignes, les arbres, le lac, les piquets –  avant de coucher les formes et mettre les couleurs de la main du peintre, le tricotage minutieux d’une toile de peinture.. Une Image enfantée avec tendresse.

 

 

Avoir la pêche !

Maman ! les p’tits poissons …

Le Float-Tube, c’est quoi ? 

Une pêche d’enfer au Parc de loisirs de St Cyr…Des touches à touche-touche…Il faut l’avoir, pour passer le samedi à la pêche, loin de la Marie, qui elle aussi a la pêche par ricochet, pendant qu’ils pêchent durant toute la journée …

Autrement ! 

Etre à la pêche en solo, en duo, trio d’embarcations ou bien en clan, plus ou moins étendu dans les eaux du Lac, pour le plaisir tranquille de la pêche sous une autre variante …

Il faut avoir une pêche d’enfer le samedi ou le dimanche après une semaine laborieuse !

Et ramer avec ses lames et ses pieds durant toute une journée de pêche …  pour un sandre, carpe, etc…

Ou plutôt une pêche sportive autour du Lac (de St Cyr )

Des formes et des couleurs autour du plan d’eau à regarder sans se lasser !

Rêvasserie autour du Lac de St Cyr

Rêverie à St Cyr ?

Un dimanche terne dans tous les sens du terme pour faire une balade ici ou ailleurs, une promenade un peu genre passe-temps dominical ; le parc de St de Cyr en ligne de mire ou plutôt comme une marche circulaire autour des eaux du Lac, sans pouvoir faire quelques ronds dans l’eau !

Ce dimanche-là, les pêcheurs, en version « float-tube » taquinent le poisson sous un soleil intermittent dans un ciel bien chargé de nuages mais la photographie ne me tente guère bien que la mule photographique m’accompagne.

Je marche sans conviction, un peu funambule avec les pieds sur terre mais la tête partie ailleurs si l’on peut s’exprimer avec une telle désinvolture. Celle qui m’accompagne marche aussi dans son monde de rêvasseries et je ne vais pas tarder à déchiffrer ses pensées intimes !

Une communion des esprits à défaut des corps …

Tout d’un coup, j’entends : « J’ai besoin d’une image avec cette perspective de là, à regarder vers l’arbre » !

Étonnante sollicitation… Pas commune …

« Oui, je dois pouvoir visionner la perspective et avoir sous les yeux les proportions des arbres ! Cela me séduit comme cadre à poser sur la toile … »

Moi aussi, j’ai aimé cet endroit, mais autrement !

Je m’exécute, l’image est bien là dans la boîte, et sur la carte SDHC, en attendant qu’elle soit transférée dans le Google des nuages, et archivée, donc sécurisée.

Les images photographiques sont à présent archivées dans les nuages comme d’autres, la tête dans les nuages rêvassent d’images picturales à poser sur la toile de lin et coloriser avec ses propres couleurs.

Vu la genèse de cette future toile picturale, j’ai eu l’outrecuidance de faire une impression photographique de cette rêvasserie colorisée qui n’est pas la mienne au fin fonds de l’atelier du peintre, mais en toute discrétion, bravant les interdits, puisque n’ayant pas le droit de divulguer les images picturales en cours de gestation assistée par la rêverie dominicale.

Et les proportions des arbres et des arbustes commencent à se dessiner …

Lac de St Cyr : Un coup de «Float-Tube» ?

Une pêche d’enfer au Parc de loisirs de St Cyr…Des touches à touche-touche…Il faut l’avoir, pour passer le samedi à la pêche, loin de la Marie, qui elle aussi a la pêche par ricochet, pendant qu’ils pêchent durant toute la journée …

Mais ils font causette….

Je ne connaissais pas du tout le «float tube» …Mais pas du tout; quelle ignorance…

Il a fallu que je me balade autour du Lac de St Cyr pour découvrir un étrange ballet aquatique sur les eaux certains samedis ou dimanches ! 

Un ballet aquatique autour du lac !

Le « float-boat » une branche particulière de la pêche en ligne !

J’étais davantage habitué à regarder les belles naïades se contorsionner en toute beauté dans les piscines avec tant de grâce et d’élégance dans des expressions parfaitement rythmées …au son de morceaux musicaux bien choisis et adaptés aux mouvements agiles du corps en troupe ou en solo…

D’autres mouvements se dessinent avec les « float tube» …

D’ailleurs, comment les désigner, pêcheurs, pêcheurs embarqués, marins-pêcheurs, « float-boarders », etc…Question piège pour les académiciens de la langue de contourner l’anglicisme de mise !

La grâce et l’élégance ne manquent pas aussi chez les « float-tube» mais exprimées autrement. Les gracieuses arabesques dans le spectacle qu’ils produisent de par leurs mouvements sur l’eau, les couleurs du décor qui les entoure, cerne très bien le cadre du spectacle, et ce bien que les acteurs ne soient pas du tout maquillés, mais elles sont là également de par les teintes du ciel, des arbres et de l’eau et ses reflets. Ce sont des hommes plutôt tenaces à la tâche de pêcher au fil de l’eau sur des embarcations frêles, mues par leurs pieds palmés en guise de motorisation, non polluante, et se meuvent sur les eaux du Lac dans un ballet, qui ne manque pas de chorégraphie – c’est l’impression ressentie depuis le rivage – en l’absence de tout metteur en scène, pour diriger les mouvements des embarcations.

Tout cela pour dire que c’est la photographie qui m’a fait connaître le ballet de ces libellules d’eau.

Mais après cette dernière séance vécue en ce mois d’octobre automnal, la pêche et la photographie connurent un prolongement inattendu : Vous avez des photos du float tube d’aujourd’hui ? m’écrivit la dame de Dissay !

Puis de fil en aiguille, comme une « troisième mi-temps de la pêche », la convivialité des réseaux sociaux laissa de côté les questions de touches, lancers, pixels et ISO, de la pêche ou de la photographie, puisque son « Homme et son Beauf », faisaient du « float tube » sous mes yeux, pour le plaisir de la  photographie …Et ils reçurent par ricochet sur l’eau du Lac de St Cyr, quelques images, dans leurs boîtes à lettres électronique, souvenirs d’un jour de pêche en « float-tube» et de photographie autour du Lac de St Cyr

Bredouilles ?

Le soleil s’est montré, plutôt généreux, et comme dans les contes pour enfants l’histoire se termina dans allégresse.

PS : Jérôme Babin, me corrige adroitement en me faisant remarquer qu’il faut écrire « float tubes » ! Ce qui prouve que je dis la vérité puisque je méconnais le FLOAT TUBE

 

 

 

Lac de St Cyr : «Table» de photographies

Un projet qui me touche ! 

Un événement que j’aborde avec beaucoup de sensibilité…

Quelle idée que j’ai eu là de jeter publiquement mes photographies aux regards des autres, à « La Table du Golf », alors que le panorama visuel est aux fenêtres et balcons ou bien depuis la terrasse, pour embrasser ce lac de St Cyr !

Celles dont je parle comme étant mes Regards à travers des Images, pendouillant maintenant allègrement aux murs, que les autres s’approprieront de leurs regards posés sur mes Images, comme s’ils m’appréhendaient …alors que leurs yeux doivent forcément plonger dans les assiettes du restaurant bistronomique. 

Comme si j’appartenais aux autres, l’instant d’un regard…

Pourquoi avoir dit oui, à la proposition formulée par cette belle dame, au charme plus que certain, m’écrivant : la photographie est un aussi un art ! mais lui répondis-je, certainement; ce n’est pas pour autant que je suis un « artiste exposant » ni encore moins un photographe, pour faire une exposition ; je fais des fois, très souvent, des photos, et comme les écrivains, et les vrais artistes, je connais également des périodes de disette, parce des fois les chaussettes sont tombées au plus bas de mes chevilles, qui paraît-il portent la charge des égoïsmes.

Et en l’occurrence les photographies orneront discrètement les murs à <La Table du Golf>

Oui, en effet, c’est parti pour une Exposition photos à <La Table du Golf>, durant les six semaines allant du 1 novembre 2017, jusqu’au 15 décembre 2017, avec 12 photographies de Autres Regards de FH – c’est plus discret et anonyme pour cacher la timidité congénitale avérée –   avec pour thème <Regards Autour du Lac de St Cyr> ...Images & Regards…Pour faire comme une balade autour du Lac de St Cyr, que vous ne ferez pas en 50 minutes ni durant presque 5 kilomètres mais avec 12 clichés accrochés aux murs.

Jamais fait cela ! Il faudra bien l’arroser alors …à La Table du Golf du Haut-Poitou !

Point d’exposition photographique pour moi ; jamais ! Je m’étais toujours dit NON !

Il ne faut jamais dire : fontaine je ne boirai pas de ton eau …C’est la morale de cette histoire …

Il y a bien longtemps, très longtemps, et sans cheveux blancs sur la crête, un jeune coq presque,  une de mes photos fut exposée dans une galerie nantaise avec d’autres « amateurs » de photographie mais une présentation exclusive en SOLO, jamais de la vie vécue …Et devoir se retrouver accroché par images interposées alors que j’aimerais bien être passe-murailles …

Alors pourquoi ?

Simplement pour remercier tous ceux et celles qui contribuent à rendre ce site plus que beau !

Sublime, et aux couleurs perpétuellement changeantes.

Quelle idée !

Un projet qui me touche ! 

Un événement abordé avec beaucoup de sensibilité…

Quelle idée que j’ai eu là de jeter publiquement mes photographies aux regards des autres !

Celles dont je parle comme étant mes Regards à travers des Images, pendouillant maintenant allègrement aux murs, que les autres s’approprieront de leurs regards posés sur mes Images, comme s’ils m’appréhendaient …

Comme si j’appartenais aux autres, l’instant d’un regard…

Pourquoi avoir dit oui, à la proposition formulée par cette belle dame, au charme plus que certain, m’écrivant : la photographie est un aussi un art ! mais lui répondis-je, certainement; ce n’est pas pour autant que je suis un artiste ni encore moins un photographe, pour faire une exposition ; je fais des fois, très souvent, des photos, et comme les écrivains, et les vrais artistes, je connais également des périodes de disette, parce des fois les chaussettes sont tombées au plus bas de mes chevilles, qui paraît-il portent la charge des égoïsmes.

Oui, en effet, c’est parti pour une Exposition photos à <La Table du Golf>, durant les trente et un jours du mois de Mars 2018, avec 12 photographies de Autres Regards de FH – c’est plus discret et anonyme pour cacher la timidité congénitale avérée –   avec pour thème <Autour du Lac de St Cyr> ...Images & Regards…Pour faire un tour du Lac de St Cyr, que vous ne ferez pas en 50 minutes ni durant presque 5 kilomètres mais avec 12 clichés accrochés aux murs.

Jamais fait cela ! Il faudra bien l’arroser alors …à La Table du Golf du Haut-Poitou !

Point d’exposition photographique pour moi ; jamais ! Je m’étais toujours dit NON !

Il ne faut jamais dire : fontaine je ne boirai pas de ton eau …C’est la morale de cette histoire …

Il y a bien longtemps, très longtemps, et sans cheveux blancs sur la crête, un jeune coq presque,  une de mes photos fut exposée dans une galerie nantaise avec d’autres « amateurs » de photographie mais une présentation exclusive en SOLO, jamais de la vie vécue …Et devoir se retrouver accroché par images interposées alors que j’aimerais bien être passe-murailles …

Alors pourquoi ?

Simplement pour remercier tous ceux et celles qui contribuent à rendre ce site plus que beau !

Sublime, et aux couleurs perpétuellement changeantes.

Parc de St Cyr : Culture +

Ma bibliothécaire préférée m’a remis un marque-pages anodin avec le retrait du <Déluge> de JMG Le Clézio, un ouvrage à la lecture compliquée pour les vacances  2017, mais sa prose est tellement belle ! cela mérite un petit effort…J’espère que les trombes d’eau ne se déverseront pas sur ma tête !

Et je remarque qu’il porte sur PARTIR EN LIVRE !

Ah c’est quoi ?

Les vacances avec un livre ! Ou bien une manière de mettre un livre avec le bermuda et la crème solaire …Un festival de lecture pour la deuxième quinzaine de juillet 2017, et le vendredi 22 juillet autour du Lac de St Cyr, <Partir en livre> fait la fête aux vacanciers avec un livre ; à ne pas rater parce que la Culture ne part jamais en vacances, ici et ailleurs …

Une quinzaine culturelle…qui fait une halte sympathique autour des eaux rafraîchissantes du lieu…

Mais le Parc de St Cyr, fait la fête à la culture avec une Culture + avec non seulement les livres mais aussi la musique, la musique classique, et la musique cette fois-ci, en ce  juillet 2017, sera encore plus belle, avec une musique classique oui, bien sûr, mais surtout mise en musique par un quatuor de belles dames ; un coup de poker au féminin – avec ces quatre belles dames à la musique le suspense du poker sera magnifique – et aussi une démarche originale du Parc de St Cyr de porter la Culture – en musique classique – au milieu des pâtés de sable des bambins et des planches à voile, pour le plaisir des vacanciers et pas seulement que des vacanciers…Puisque je tendrai mon oreille pour écouter les notes de musique et regarder les musiciennes œuvrer à l’ombre des arbres ! Et trouver quelques instants à l’ombre pour lire quelques lignes …

Bel spectacle(s) ma foi …Les livres ou la musique ?

Voilà une manière peu banale de ne pas bronzer idiot, un bronzage très culturel…

Coup de vent !

Il y a quinze jours, j’ai connu un sacré coup de vent autour des eaux du Lac de St Cyr mais à présent c’est un coup de tabac culturel !

 

Lac de St Cyr : coup de vent !

Coup de vent !

(Réédition au regard de l’intérêt des lecteurs)

Bourrasque, coup de vent, coup de tabac, risée, le grain des marins et même plus dans le Lac de St Cyr, un après-midi ordinaire, mais planchistes et amateurs des différentes versions des dériveurs, ont été très surpris; pourtant on le voyait venir…

Depuis la veille, la menace était bien annonciatrice d’un changement météo !

Cliquer pour agrandir

Coup de vent, et mes coups de cœur également avec le Reflex au milieu de la bourrasque …

Un ciel qui s’est métamorphosé passant du plus sombre au plus radieux en l’espace du temps que dure une bourrasque comme une autre.

Les petits « marins d’eau douce » du Lac de St Cyr en ont bavé !

Certains – la plupart – davantage que  quelques autres – très rares – ont connu la joie du dessalage, en eau douce ! 

Un ciel changeant et remuant avec ces nuages tordus et boursouflés comme des choux-fleurs suspendus majestueusement dans les airs au-dessus des eaux du Clain, et du Lac de St Cyr, comme un roulement de tambours sans éclairs ni trompettes.

Cliquer pour agrandir

Même le tonnerre a sonné discrètement.

L’éclairage était subtil par moments…

Un moment anodin et plein d’Images pour des simples Regards !

Un été qui démarre …

La Table des Arts …

La Table du Golf – Une vue depuis le Parc de St Cyr

Là-haut sur la colline  de <Traversais>, ex-commune de St Cyr, devenue depuis peu Beaumont-St Cyr, par les conséquences des réformes administratives, s’affiche majestueusement La Table du Golf au-dessus du Parc de loisirs de St Cyr…Une vue panoramique remarquable, et belle, en toutes saisons.

Une référence touristique locale au sein d’un ensemble comprenant un golf, le Golf du Haut-Poitou, un camping, un espace de loisirs en plein air, un centre nautique et une réserve naturelle ornithologique sous la tutelle – cette dernière – de la bien renommée LPO !

Voilà pour le décor d’ensemble mais remarquer une facette presque cachée qui pointe autour de la table du restaurant, La Table du Golf, l’exposition d’œuvres picturales et de sculptures de quelques artistes amateurs, qui s’affichent avec conviction pour compléter les menus bistronomiques du Chief…

J’ai relevé que le jeune peintre amateur Jules Gris – et graine de champion de golf –  a accroché ses toiles, une peinture abstraite, des couleurs et des formes, au cours du mois de janvier 2017, comme des étrennes artistiques offertes par la maison accueillante, La Table du Golf, puis le sculpteur Jacques Louis, a posé, ses œuvres de novembre 2016 à mi-janvier 2017, ses sculptures figuratives et contemporaines, en acier ou en inox, puis tout prochainement, dans un autre registre, dame Catherine Quémére, peintre amateur s’inspirant des paysages du Causse, accrochera, en février et mars, des toiles pour montrer, les reflets sur l’eau en pays du Quercy, terroir où cet élément fait tant défaut !

Faute de compétence culinaire, je ne parlerai pas gastronomie – pourtant il le faudrait, c’est la question principale –  mais constater que cette Table du Golf, table gourmande, il faut le dire, ouvre en grand ses portes aux artistes – même inconnus du public –  comme une forme de mécénat en contribuant à leur promotion et de leurs arts – avec la table toujours gourmande aussi en prime – et je prends le courage de l’écrire, comme une cerise sur le gâteau du dessert, une <petite villa Médicis>  des arts …en terre poitevine…là-haut sur la colline …