Crispation photographique

Faute de lumière dans les espaces publics !

Tu m’énerves monsieur le bourgmestre JPA que les éclairages publics ne soient pas encore en route à 22h03 ; cela m’a agacé et contrarié mes projets photographiques de cette sortie…

Une photo sans watts

Permission exceptionnelle de sortie jusqu’à minuit; que Pénélope soit remerciée, de sa tolérance ancestrale et mythologique, au profit de ma photographie mais, mais …Le photographe Ulysse vécut ce soir d’autres chants des sirènes

Je m’étais fait pas avance ma feuille de route photographique.

Autour du JET d’EAU, avec l’aide des éclairages publics, la déesse Mélusine et autres effets colorés de lumière aux tons rouges et jaunes, en mouvement, dans la nuit châtelleraudaise !

By night Châtellerault

Rien du tout, un projet escamoté et tombé à l’eau sans pour autant plonger la tête dans le célèbre bassin châtelleraudais pour contrarier éventuellement les canards puisqu’ils adorent certains soirs faire la toilette quotidienne ou bien la baignade estivale salutaire et rafraîchissante aux pieds de Mélusine.

Une ambiance tristounette, des tons sombres, point de lumières autres que la multitude des fines gouttelettes blanches, personne ou presque dans les rues, rares véhicules à contourner le rond-point, et bien loin des foules en liesse de dimanche dernier. Le bâtiment Art Déco des ex PTT, apporte les seules touches de lumière qui rendent le cadre presque sinistre d’un soir d’été sombre parce que de plus les gros nuages d’orage noircissent encore plus le panorama !

Quelques lumières lointaines des premiers éclairs de la soirée, l’orge commence ses grondements d’une menace qui se précise et se rapproche de plus de plus en plus, les grosses gouttes de pluie font leur apparition, il faut protéger mon outil photographique pour éviter les traces disgracieuses sur les clichés qu’il sera difficile de masquer …

Précipitamment, je dois dégarnir les lieux, le mobilphone sonne comme un avertissement de prudence ou de rappel à l’ordre malgré le visa nocturne …Bon un petit dernier cliché pour la route, comme un bon verre de fin de soirée à savourer sur le chemin de retour !

A présent, l’horloge de programmation municipale a dicté l’heure d’arrivée de la fée électricité dans les boulevards de la ville …mais je dois partir !

Si vous ne croyez ces propos certainement que les caméras de vidéosurveillance pourront témoigner de mes allées et venues masquant mon impatience pour capter des images espérées ; contre l’impossible …et il faudra se contenter d’une maigre récolte…

Je recommencerai certainement

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.