Pâques : le Premier avril!

Printemps 2018…

Pâques et le premier avril ensemble, le même jour !

Jour d’allégresse pour les chrétiens et jour de rigolade (et de fake news) sur les réseaux sociaux et ailleurs.

Et ils s’en donnent à cœur joie certains ici à Châtellerault et ailleurs …

Et nombreux ont été les politiques à annoncer qu’ils jetaient l’éponge …

La perle locale revient à Cyril Cibert Metier qui abandonne lui aussi la politique locale ! selon sa « carpe d’avril », sur les réseaux sociaux, en nous annonçant son retrait de la vie politique.

Certains ont dû dire : merde, c’est un « poisson d’avril » !

Mais est-ce que ses soutiens et amis ont apprécié ?

Pas de réponse sûre dans les réactions lues puisque le fake se mêle du vrai …comment dénouer le vrai du faux semblant.

Mais je me suis dit que dans le microcosme politique châtelleraudais nord certains ou certaines ont assurément – dans la précipitation d’un jour festif –  commencé à bâtir de nouvelles stratégies d’action pour prendre en compte cette nouvelle donne locale.

En tous les cas, un conflit en moins à Châtellerault !

Moins de rigolade pour moi aussi …

Les querelles Abelin (cadette) avec Cyril ne seraient plus alors au goût du jour dans nos murs ce qui limiterait sérieusement mes thèmes de commentaire (une réelle perte de rire souvent) pour le blog mais ne manquerait pas de peiner sa rivale atavique en la laissant devant un vide incommensurable et ne manquerait pas de la chagriner pour longtemps et je pense – sans être tout à fait certain  – que les larmes ont dû courir sur sa joue droite – c’est habituel en cas de chagrin chez elle – mais aussi ce qui est plus rare  sur sa joue gauche. Ceci a dû être pour elle une réaction intimiste, que l’on porte en silence…

Mais les états-majors des partis politiques locaux – en refondation – et les marcheurs locaux unis et disciplinés, sous la voix de leur maître présidentiel, ont dû reconsidérer leurs feuilles de route municipales à l’horizon 2020 pour le siège du Castrum châtelleraudais au regard de cette « disparition politique » d’un de leurs concurrents …

Mais dans tout cela, je suis à me demander s’ils ont pris en compte  dans leurs stratégies le « positionnement » du bourgmestre bien installé à son poste maintenant que l’état a enfin bien voulu écouter ses lamentations commerciales dans l’attente du déversement des subventions espérées  ?

Seront-elles là prestement pour redresser la situation ? 

   

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.