Mille-un mercis !

Merci beaucoup de votre suivi…

En effet, plus que vous remercier puisque ce dimanche fut sans conteste, la meilleure audience d’un jour, et « également » hebdomadaire, depuis la rentrée de septembre 2017…

Une nostalgie de Châtellerault !

Une solitude à deux, le dimanche !

Pas la mienne mais celle de quelqu’un d’autre qui inspira l’écriture de ce texte, « Châtellerault : une grande nostalgie » … et en définitive comme une composition de musique pour piano à quatre mains !

Si l’impact est réconfortant, là ne réside pas l’essentiel.

Inutile de parler des chiffres et de pourcentages pour faire performant d’autant qu’en ce moment seule compte – pour certains, en ce moment, la « performance » ou la « capacité », demeurent les seuls critères à prendre en compte – d’autant que j’ai eu beaucoup de plaisir à palucher ce texte ce samedi de mars qui s’habille de giboulées avec ses coups de vent, averses, nuages, et coups de soleil intempestifs qui rendent la lumière particulièrement intéressante ; il était temps.

Parce que le Post est né, en sorte d’un échange d’expériences sur un vécu châtelleraudais entre deux personnes que le hasard de la vie a fait poser leurs valises un temps dans la cité des bords de la Vienne, et son Pays, qui est pour moi, le « pays des quatre rivières du nord poitevin »

Nostalgie mais nostalgie heureuse !

Puis une petite joie égoïste et personnelle, de voir, le blog qui porte des Images et des Regards du Pays Châtelleraudais, porter les effets tangibles, en termes de diffusion, après l’avoir abandonné ou négligé l’esprit occupé ailleurs … parfois ces derniers temps.

Puis réalisme oblige, inutile de buzzer en permanence, trop de buzz tuent le Web !

Moralité de l’histoire ce cette « Châtellerault : une grande nostalgie », nous ne sommes jamais seuls, il faut attendre que le temps fasse son temps avec patience à longueur de temps et sans « quart d’heure poitevin » ni encore moins « châtelleraudais.

 

 

 

 

Laisser un commentaire