Une photo perturbée !

Perturbation photographique …

Allô, mais où es-tu ?  

Les tourelles du pont Henri IV dans la Vienne – Cliquer pour agrandir

Encore une de plus – photo – qui a failli ne pas se laisser cueillir dans la carte mémoire.

Une photo que j’aime bien, mais comme il arrive bien souvent ma préférence ne sera pas celle des autres, confirmant ainsi l’adage portant sur les goûts et les couleurs…

D’abord, un coup de klaxon a dérangé ma quiétude photographique ! Pourquoi vous klaxonnez lorsque je prends des photos en bordure d’une voie de circulation ? Et cela arrive très fréquemment…Pourquoi ?

Comme si j’étais une fille des rues que l’embarquerait facilement ! Une sorte d’harcelement photographique !

J’avais mon cadrage dans ma tête et presque dans l’objectif lorsque les coups de klaxon retentissaient derrière mes oreilles troublant ainsi ma complicité avec le sujet : les reflets du pont Henri IV dans la boîte à clichés !

Il a fallu renoncer puisque le portable retentissait – à suivre – dans ma poche arrière comme un nouvel avertissement, tu ne photographieras point, selon la volonté d’autrui !

Mais qui m’appelle ? Mais c’est Pénélope, qui me sollicite, et je dois cesser la prise de vues …

Exigence féminine insupportable et dérangeante !

Et toutes affaires photographiques cessantes…

Exit cadrage, out photo mais je mémorise l’endroit avec l’espoir que les ombres et lumières demeureront identiques parce que je ne veux pas la rater, la photo bien sûr. Un effort de mémoire à fournir pour ne rater la photo, parce que je dois la prendre ; c’est primordial.

Les exigences de Pénélope rapidement satisfaites, je deviens libre à nouveau de mes clics.

Enfin, la voilà dans la boîte, et pour une fois, l’effet correspondait à ce que je voulais voir …

Il fallait savoir attendre …

Laisser un commentaire