« La Bonne Année » à Châtell’ !

Vœux limités à deux mots pour souhaiter la bonne année 2018 : Bonheur et Paix …

Deux mots tout simplement parce je ne pense pas que les nombreuses années que j’ai connu jusqu’à maintenant aient toujours été empreintes de paix et de bonheur pour toutes et tous, alors que j’ai le sentiment que les fractures et les misères persistent à demeurer « permanentes ».

J’avais gardé le souvenir de « La Bonne Année », le film cocasse de l’homme qui créa le « chabada », une parité avant l’heure, que les politiques – très machistes » en général – ont repris, avec un Lino Ventura, voyou charmeur et très charmant ! C’était une manière souriante et cocasse de souhaiter la bonne année…en faisant la « fiesta ». C’était des vieux souvenirs de filmographie.

Le président jupitérien, pris 19 minutes chrono en main d’après la presse, puisque je n’ai pas regardé sa prestation, distrait par les bulles et mises en bouche bien plus drôles,  et combien de mots lâchés dans ses dix-neuf minutes ? mais quelqu’un a dû avoir la patience de faire le savant décompte des bons mots énoncés, au point qu’il eût fallu une version « light » …comme le résumé ou mémo des vœux du cours magistral donné quelques instants auparavant.

La vidéo a été mode aussi cette année à Châtell’ pour « La Nouvelle Année » puisque le conseiller régional, Cibert, de son prénom Cyril, a posté sa vidéo et arrosé les réseaux sociaux, et l’a même postée sur la Page Facebook « Autour de Châtellerault » – Images & Regards – pour souhaiter, une bonne année. Généreux, dans ses propos et également dans ses gestes, le conseiller « référent régional » qui distribue même des cadeaux dans sa vidéo, mais je n’ai pas pu attraper son présent joliment enrubanné, qu’il balance allègrement et que les châtelleraudais ne pourront pas saisir non plus… Cadeau ou promesse électorale ? Mais il fut plus bref que le « président » en ne prenant que 4 minutes et 9 secondes, de son temps des fêtes, pour nous adresser ses vœux politiques, étiquette protocolaire de « conseiller régional », rang inférieur oblige.

Questions vœux, j’ai beaucoup aimé la démarche très intime – et chaleureuse – d’une étoile féminine montante de la politique locale qui utilisa le canal « privé » pour m’envoyer ses voeux ! Sans tapage ni trompettes…à peine l’année nouvelle mise en route.

Je passe sur les mornes déclarations de vœux des autres, parce que dans la banalité, difficile de faire mieux en la matière…Serait-ce que l’imagination ne serait plus au pouvoir ? Ne cherchez pas l’imagination là où elle ne peut pas éclore. 

Par contre, notre bourgmestre fait fort de prendre les châtelleraudais, en nous prenant tous pour des « Talents » pour nous souhaiter la « Bonne Année », une satisfaction pour tous d’être reconnus ainsi, et son pouvoir municipal lui permet de l’étaler sur les murs de la ville et les magazines, ses vœux pour « La Bonne Année », puisque nous sommes tous, les châtelleraudais, talentueux ; chacun sa méthode…

Le principal, c’est, espérer, que la « Nouvelle Année » soit belle !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.