Châtellerault : des ambitions à l’horizon !

Cyril Cibert : « ne prend pas les électeurs pour des benêts », formule chic et choc de sa rentrée 2017 !

Heureusement que notre conseiller régional de la « Nouvelle Aquitaine », a eu le sens de la formule politique, lui qui communique sans modération sur les réseaux sociaux – presque tous – m’a rassuré, lorsque je l’ai lue dans le journal local, La Nouvelle République, du temps où l’accès à version Web était free…

A présent, je vais chez mon marchand de journaux sur le boulevard Blossac.

Rassuré en ce qui me concerne mais loin de savoir s’il en est de même pour la population châtelleraudaise. Sont-ils maintenant convaincus que nos hommes (et femmes) politiques nous prennent comme il se doit ?

Il a formulé cette expression (qui est excellente ; encore bravo !) au cours d’une semaine où nos jeunes leaders politiques de la « nouvelle génération » qui n’a pas connu les Sixties ! ont eu les honneurs de la presse; c’est la rentrée…

En effet cette semaine-là, Véronique Lecordier, Cyril Cibert et Véronique Abelin, ne sachant plus dans quel ordre chronologique ils se sont exprimés, ont dit qu’ils étaient là et qu’ils faisaient leur rentrée

Mais quelle « rentrée » ont-ils réalisée ? Pas celle du CP ni celle de Sciences-Po puisque notre agglomération n’en dispose pas d’une antenne régionale de la prestigieuse école !

Feraient-ils le « dauphin » ou les « dauphines » au trône châtelleraudais ?

Trop benêt, moi, pour comprendre si c’est cela l’objectif !

Puis, j’ai fini par réaliser – quelques jours après –  un beau matin de très bonne heure, puisque je suis tombé accidentellement de mon petit lit et en flânant –  bien couvert – boulevard Blossac, j’ai réussi  par comprendre de quoi qu’il s’agît !

J’ai regardé devant moi, et grâce à la lumière éclairant parfaitement bien le cadre citadin, puisque le bourgmestre n’hésite pas à illuminer superbement le palais municipal, j’ai remarqué la beauté de la façade de la Mairie, prolongée par le plus que magnifique Théâtre Blossac…

Et les feux tricolores voisins clignotent de vert, orange et rouge pour laisser des belles traces lumineuses et colorées au sol…

Mairie de Châtellerault – Octobre 2017

Un cadre superbe à admirer sans se lasser !

Comment ne pas prendre en compte l’envie que le « dauphin » Cibert et les « 2 dauphines » Lecordier et Abelin, à peine déclarés, mais qui pensent, tous les matins en se rasant ou en mettant quelques touches de fard à joues ou marquer au khôl  vert ou bleu leurs beaux yeux, avec ou sans Chanel N°5,  briguer – le plus possible vite possible – le fauteuil prestigieux de bourgmestre châtelleraudais (et agglo en plus, en passant puisque cela va avec…) !

Et je vois déjà, le vainqueur de cette triangulaire, pénétrer majestueusement après avoir gravi les marches du perron, au son de l’hymne à la Joie, comme cela se fait ailleurs,  atteindre l’étage supérieur municipal et depuis le balcon admirer le ballet des jets d’eau de l’Esplanade François Mitterrand, décrivant des arabesques élégantes pour saluer respectueusement le nouveau vicomte ou vicomtesse du Pays Châtelleraudais.

Je ne sais si je serais là pour immortaliser la photo !

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire