Facebook : Genre féminin !

Je ne suis pas misogyne, et je suis très loin d’avoir les motivations pour le devenir …

Et c’est la page Facebook « Autour de Châtellerault : Images & Regards » qui me donne les arguments pour le dire !

Je ne porte pas dans mon cœur le réseau social des « Amis », c’est ainsi, il ne me donne pas non plus le vertige de l’amour …Pourtant, il y a de quoi au regard des statistiques ! avec d’autres images.

Et de plus, certains sur ce réseau ont écrit que j’étais devenu ou que j’étais depuis toujours « gynophile » ou bien « philogyne », deux mots distincts pour signifier la même chose, donc des synonymes ; mon dieu que des mots compliqués pour un petit scribouillard de blog, qui abaisse le niveau littéral vers le bas.

Mais ayant le choix entre les deux, selon ses propos…«être « gynophile »… mais si vous préférez « philogyne », c’est tout aussi respectable…». J’exerce la possibilité choisir librement  entre ces deux éventualités, entre ces deux options littéraires, mais je prends la première. Un exercice banal comme faire les choix d’automate, appuyez sur la touche 1 sinon appuyez sur la touche 2…

Donc, je suis gynophile !

Facebook « Autour de Châtellerault : Images & Regards » – Cliquer pour agrandir

En regardant sous les « jupes de la page Facebook » du mur dont il est question, je découvre, à ma grande surprise, que deux tiers des « followers » – c’est-dire des « followeuses », donc des suiveuses, mais pas aveuglement  –  sont du genre féminin…Un simple constat, et faut-il voir là, une relation de cause à effet avec les faits ci-dessus ?

Une vague qui se mettrai en marche – avec des «marcheuses ravissantes» – pour accentuer davantage ma phylogynie ?

Ceci ne me semble pas faire les affaires de la mascotte du blog, «Giulietta», qui verra un effet pervers de concurrence exacerbée, comme si c’était encore une conséquence de la politique de l’offre libérale transposée dans le noyau des réseaux sociaux, un système trop ouvert, une sorte de mondialisation des cœurs … le monde impitoyable de la concurrence sans modération dans nos sentiments intimes !

D’autres statistiques à découvrir …plus surprenantes que celles du champ électoral actuel, empreintes de platitude et sans charme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.