Coup de pouce médiatique : heureux !

Après la petite tempête médiatique de vendredi dernier, qui a surpris beaucoup des « Amis » de la page Facebook, avec des plagiats photographiques déplacés, un changement complet d’ambiance avec un appui inespéré, qui est venu du Web …

Certains Posts de ce blog, sont dorénavant relayés, par d’autres…Il y avait Twitter, les partages Facebook…le monde sans limites de la grande Toile du Web !

Découverte surprise de se voir référencé par www.scoop.it/chatellerault

Un petit clic de souris vous rendra l’image « plein cadre » …

N’hésitez pas à le découvrir …Vive la diversité !

Alors, ce Web média qui est un outil en ligne pratique pour mettre en place et partager une veille d’informations réactive aux mots-clés de son choix. Connecté à différentes sources d’informations comme Google et Twitter, il permet de partager sur un journal personnel les meilleurs pages web sur des thématiques ciblées …Et en l’occurrence Châtellerault !

Encore un acteur des réseaux sociaux du Web, qui vit sa vie dans son coin de la Toile.

N’ayant rien demandé à quiconque et encore moins à son webmaster ou pilote, je remarque l’existence d’une page <Châtellerault>, qui diffuse moult informations sur la cité du Haut Poitou, à l’ombre du Pont Henri IV et caressée par les eaux de la Vienne.

Esplanade F. Mitterrand

Une bonne nouvelle en termes de notoriété, pour ce dimanche, qui ne sera pas très tranquille parce qu’il sera ailleurs et loin de la quiétude dominicale autour du boulevard Blossac, écrasé par la chaleur et le silence des rues malgré les déplacements des électeurs, pour accomplir l’avant dernier geste citoyen de ce cycle 2016/2017, particulièrement animé. 

Esplanade F. Mitterrand

A présent, il ne restera plus qu’à regarder les résultats, des élections, puis mesurer ici les impacts que ce autre outil média pourrait impacter pour marcher ensemble !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.