La Table des Arts …

La Table du Golf – Une vue depuis le Parc de St Cyr

Là-haut sur la colline  de <Traversais>, ex-commune de St Cyr, devenue depuis peu Beaumont-St Cyr, par les conséquences des réformes administratives, s’affiche majestueusement La Table du Golf au-dessus du Parc de loisirs de St Cyr…Une vue panoramique remarquable, et belle, en toutes saisons.

Une référence touristique locale au sein d’un ensemble comprenant un golf, le Golf du Haut-Poitou, un camping, un espace de loisirs en plein air, un centre nautique et une réserve naturelle ornithologique sous la tutelle – cette dernière – de la bien renommée LPO !

Voilà pour le décor d’ensemble mais remarquer une facette presque cachée qui pointe autour de la table du restaurant, La Table du Golf, l’exposition d’œuvres picturales et de sculptures de quelques artistes amateurs, qui s’affichent avec conviction pour compléter les menus bistronomiques du Chief…

J’ai relevé que le jeune peintre amateur Jules Gris – et graine de champion de golf –  a accroché ses toiles, une peinture abstraite, des couleurs et des formes, au cours du mois de janvier 2017, comme des étrennes artistiques offertes par la maison accueillante, La Table du Golf, puis le sculpteur Jacques Louis, a posé, ses œuvres de novembre 2016 à mi-janvier 2017, ses sculptures figuratives et contemporaines, en acier ou en inox, puis tout prochainement, dans un autre registre, dame Catherine Quémére, peintre amateur s’inspirant des paysages du Causse, accrochera, en février et mars, des toiles pour montrer, les reflets sur l’eau en pays du Quercy, terroir où cet élément fait tant défaut !

Faute de compétence culinaire, je ne parlerai pas gastronomie – pourtant il le faudrait, c’est la question principale –  mais constater que cette Table du Golf, table gourmande, il faut le dire, ouvre en grand ses portes aux artistes – même inconnus du public –  comme une forme de mécénat en contribuant à leur promotion et de leurs arts – avec la table toujours gourmande aussi en prime – et je prends le courage de l’écrire, comme une cerise sur le gâteau du dessert, une <petite villa Médicis>  des arts …en terre poitevine…là-haut sur la colline …

 

«Pluviose » à Châtellerault !

Hôtel de Ville – Esplanade F. Mitterrand

A quelques jours près, cela aurait pu être enregistré le premier jour de PLUVIOSE, ce mois du calendrier révolutionnaire…qui s’étale du 20 janvier au 18 février …

Ce deuxième dimanche de janvier 2017, le 8 décembre, mais parce que réellement le dernier – le Jour de l’An –  fut court et particulièrement brumeux dans nos têtes noyées par les vapeurs et les digestions encombrées suite aux festins…il a fait franchement mauvais, après un samedi splendide de soleil; un temps bipolaire !

La pluie, le brouillard et le crachin confondus le tout en un seul nous  a tenu compagnie durant la journée dominicale ! Avis aux météorologues experts pour nous différentier dans le détail ces trois aspects.

Je me suis fait violence pour sortir au dehors et en ville, avec le Reflex, mais au bout d’un moment il a fallu s’arrêter devant l’adversité des éléments météo qui ne pouvaient que nuire au bon déroulement  de la prise des photos !

Dommage que les opticiens de Nikon, Canon, Sony, Sigma, Tamron …n’aient pas  imaginé une version dotée d’un essuie-glaces pour parer aux caprices du temps.

Quelques traces des clichés de mon errance matinale en ville, où manifestement j’avais le sentiment d’errer dans la solitude châtelleraudaise !

 

« Grand Châtellerault »…

« Grand Châtellerault », est le nom de la nouvelle agglomération qui débute avec la venue de 2017…et qui désignera le pays du Grand Châtelleraudais…

La « Maison Blanche » du Grand Châtellerault ?

J’eusse aimé « Châtell’Agglo » mais je ne décide pas, tout juste pouvoir donner un avis.

Ne gâchons pas la fête de la nouvelle naissance territoriale puisqu’elle semble porter la marque de grandes ambitions ; et tant mieux si tout sera plus grand en Pays Châtelleraudais !

Une naissance un peu au forceps, comme c’est le cas parfois en la matière, d’autant qu’il y beaucoup de nouvelles « agglomérations », par regroupement, pour faire coïncider les territoires dans les « mille-feuilles » territoriaux de l’hexagone, avec pour cadre, les trente six mille communes.

Il y a le côté formaliste ou institutionnel…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une agglomération créée à partir du regroupement avec trois autres voisines qui étaient plutôt distantes et concurrentielles…Mais c’est le côté institutionnel qui m’interpelle, quatre agglo ensemble, avec des fiscalités fort disparates, comme exemple anodin, parmi d’autres. Un président, l’hôte désigné d’office, et ses quinze vice-présidents, 48 communes, 81 élus pour délibérer et décider, et représenter 83.000 habitantsun élu pour 1000 habitants ! Alors qu’un député représente plus de 100.000 habitants et nous les pensons trop nombreux à l’hémicycle ! – sans compter les commissions et autres « machins », et que de problèmes d’harmonisation à traiter et de compromis, sans oublier les implications touchant les « personnels » – alors que ceux du regroupement en région « Nouvelle Aquitaine », qui efface malheureusement le « Poitou » de l’histoire, d’un trait de plume administratif et médiatique, sont loin d’être résolus, douze mois après !

Fusionnons, regroupons, harmonisons !

Si c’est pour la bonne cause tant mieux…

Continuer la lecture de « Grand Châtellerault »…

Bienvenue 2017 !

Et te voilà 2017 !

Une (pige) de plus mais aussi une de moins, tout en étant optimiste devant la Nouvelle Année.

Gardons le côté moitié-plein de la bouteille pour les fêtes.

2016, allait se terminer dans quelques heures et malgré ce froid piquant – et humide – de ce 31 décembre 2016, j’avais décidé de graver quelques clichés autour du pont Henri IV, avant de fermer le calendrier, même si cela ne plaisait pas à la « bergère ».

Guirlandes au pont Henri IV – Cliquer pour agrandir

C’était pénible de manipuler le Reflex, parce que le froid glaçait mes doigts et les réglages devenaient compliqués, à changer les ISO, ou bien modifier l’ouverture du diaphragme avec des doigts presque ankylosés et il fallait agir rapidement puisque la lumière déclinait rapidement ; la fenêtre était étroite ! Avant la nuit précoce du solstice d’hiver…

Petit et grand signe d’espoir, les jours vont commencer à rallonger.

Puis une passante – une des rares – était intriguée par mon manège photographique sur le pont. 

– Ah ! Je ne savais pas qu’ils éclairaient le pont …

– Oui madame, tous les soirs…

– Je ne passe pas le soir toute seule, j’ai peur !

– C’est beau d’autant que les éclairages des fêtes complètent l’ambiance …

– Vous êtes journaliste ?

– Simplement pour mon plaisir de faire des photos…

– Vous savez qu’ils vont aménager les bords de la Vienne !

– Oui, j’en ai entendu parler …

Cliquer pour agrandir

Elle avait envie de parler ; pas moi, pressé par les prises de vues.

Peut-être qu’elle avait besoin de parler ; la solitude peut-être, encore plus marquée un soir de fête et d’abus en tout genre.

Le brouillard épais et la nuit tombante rendaient la visibilité de plus en plus faible, et les ISO avaient grimpé à 4.200 …Fichtre ! mais il y a encore de la marge, heureusement sur le Reflex.

Faute de clarté la séance devenait plus compliquée.

Out la photo, out 2016, une année bissextile où les ponts ne furent pas nombreux …mais celui-là demeure toujours égal à lui même : toujours beau, la nuit comme le jour, un beau patrimoine qui nous a été légué…

Bienvenue 2017 ! et comme ton aînée elle commença avec la même rengaine, celle des notes de la marche Radetzky, un tempo musical pour nous la faire entamer  avec beaucoup d’entrain, que les musiciens viennois ne manquent pas à la tradition établie !

Si seulement la musique pouvait adoucir les mœurs des brutes !

 

Couleurs d’automne au Lac !

En cette période de l’Avent, et de la préparation des fêtes de Noël et de la Nouvelle Année 2017, précédant le solstice d’hiver, ce sont les derniers jours de l’automne. Nous allons quitter cette belle saison, celle qui nous montre des belles couleurs en prélude de la plus difficile, l’hiver, froid, rigoureux et moins lumineux…

Avant cela, il y a lieu, je le crois sincèrement, de revoir quelques unes des images qu’il nous a offert à Châtellerault, et en particulier autour du Lac de la forêt domaniale !

Un espace naturel adroitement inséré dans le tissu urbain.

Quelques regards plus que des images qu’il faut laisser glisser au fil de ce diaporama – ci-dessous – empreint de douceur, couleurs et de nostalgie comme si c’était un au revoir triste avant de le retrouver dans sa récurrence annuelle habituelle.

Petite histoire

Camille Pagé mourait il y a (bientôt) cent ans :

c’était le 22 juillet 1917 !

Dans quelques mois un anniversaire mais avant tout une référence historique …Une date anniversaire qui mérite le Souvenir adéquat …

dsc_0314
Barrage et moulin de Domine

Avec les maîtres de la coutellerie qui étaient 120 en 1738, puis 202 en 1772, et 300 au moment de la Révolution !

C’était l’origine de cette épopée de la coutellerie …avant la période des « Pagé »

Qui descendaient d’une lignée de couteliers, Louis Huau, garde du métier en 1726…et Pagé ‘Gallois’ fabriquait autour des années 1800 des couteaux fermants de manière artisanale.

L’industrialisation vint avec la force motrice du Clain.

Moulin de Domine - Roue à aubes

Les Pagé s’installèrent tout d’abord au moulin de Mollé dans la commune de Naintré, près de Cenon sur Vienne, mais la force motrice étant trop faible, ils préférèrent en 1865, le site de  Domine, après avoir acheté le moulin et l’écluse …et la période Pagé démarra !

Les Frères Pagé,  Georges, Gaston, et Jules créèrent de toutes pièces la marque « Pagé Frères », sans oublier Camille Pagé (1844-1917), le plus célèbre…

Les affaires progressèrent allègrement !

Continuer la lecture de Petite histoire

T’as le look mon coco !

site-web

Propos quelque peu vulgaire pour dire que la face principale du site Web : châtellerault-images (Images & Regards autour de Châtellerault) a pris sa version définitive, avec une maquette d’ouverture en forme de diaporama, deux semaines après le lancement, comme une manière de dire, que les choses sérieuses commencent à présent, après les hésitations de la période de rodage.

Oh ! tout n’est pas parfait dans le fonctionnement du site Web, la machinerie interne est fort complexe quand on n’est pas très habile avec les lignes code mais il faut buter plusieurs fois pour trouver les bons ajustements …Le référencement chez le moteur de recherche Google, n’est pas encore au point mais cela arrivera quand on sait patienter.

site-web-bisSur le plan pratique, un peu en guise de mode d’emploi, vous trouverez en haut de l’écran, la barre des menus avec les rubriques thématiques (D’Ici à Châtellerault, Quelque part, galerie Photos, D’ailleurs, et Contact) ; chacune de ces rubriques ont leur propre photo de présentation, et normalement le contenu devrait changer selon un rythme hebdomadaire mais conditionné aux sources d’inspiration.

La page de présentation affiche le fil des articles empilés par ordre de parution.

Les six articles de référence – présentés sous forme de diaporama avec chacun sa propre page de profil – sont accessibles, à l’aide de deux boutons (les carrés verts à gauche de la photo de présentation puis le nom de l’article souhaité est surligné, donc un simple clic permet de l’affiche, ou bien à l’aide des flèches de défilement, placées à droite de la page de présentation )

Le nouveau look se veut plus dépouillé pour laisser une grande place à la photo, et lui rendre tout son poids communiquant !

Merci de votre attention, et au plaisir de vous revoir par ici…et peut-être que ce changement vous donnera aussi l’envie de vous faire un nouveau look avec l’aide de votre <figaro> préféré, avec ou sans coloration ou avec ou sans banane ou crête hardie !

A ciao ! bonne journée pleine d’optimisme parce que l’approche des rigueurs de l’hiver n’est pas encourageante …

Photo : Reflets d’automne dans l’eau !

dsc_0569

Autour du Lac de la forêt de Châtellerault, en cet automne, qui va vers sa fin normale, avec les eaux paisibles du matin, accompagné par la symphonie polychrome des feuillages d’après l’été indien…

for_0994

La photo du moment : <Soleil d’automne dans l’eau> !

C’était le matin de bonne heure …

Sous un ciel triste et gris…

Autour du Lac…

Forêt domaniale de Châtellerault

Un espace naturel sis en milieu urbain…

Aménagé tout dernièrement…pour rehausser le patrimoine forestier…et parfois labouré par les sangliers en quête de nourriture…

L’eau du Lac, des reflets, des ombres, la superposition des ombres et des images comme un rêve en plein jour…tout se mélange …se mélange harmonieusement… des reflets et des couleurs, pour laisser imaginer un mirage citadin !

for_0916

Vu dans la presse locale !

Un Châtell’ renversant !

La lecture de la presse locale m’a complètement chamboulé…

Je n’en reviens pas et je suis encore sous le coup de la surprise …et mon électrocardiogramme devient encore plus erratique et avec des mouvements imprévisibles, ce qui ne facilite pas la gestion de ma courbe de l’humeur.

Je lisais, et tournais les pages mécaniquement du journal et puis ce fut une grande surprise !

Et surprise de taille !

13119952_448075155385981_8164661254148885559_o
Châtellerault- Cours Blossac un dimanche matin…

Ce n’est pas le renversement de la courbe de l’emploi dans le châtelleraudais, ni la baisse sensible du nombre des incivilités, ni l’accroissement de l’offre marchande « EN VILLE », ni la baisse généralisée des températures après l’épisode de l’été indien et ce malgré le « réchauffement climatique » politique dans la circonscription législative, avec le duel programmé au féminin, ni les effets thermiques liés à la surchauffe des « luttes primaires » des tous partis politiques, au national, pour désigner leurs poulains (ou pouliches) au fauteuil présidentiel, avec le titre marqueur d’un quinquennat : « moi président », etc …

Non, pas du tout !

Déjà nous connûmes une fausse joie en apprenant qu’un jeu de boules et de quilles devait s’installer au sud de la cité ! dans la zone méridionale où un divertissement était programmé mais qui resta un court mirage du printemps dernier … Le bowling trépassa avant que les boules aient percuté les dix quilles alignées devant, pour faire le « strike » de rigueur, ou un « spare » à défaut.

Continuer la lecture de Vu dans la presse locale !

Une semaine après …

Les clins d’œil de la semaine !

dsc_0134
Balcon sur la Vienne

Octobre 2016, le site débarqua, ouvrit ses portes sur la planète Web…et tentera de regarder un brin décalé – vers le « Pays Châtelleraudais ».

Une première semaine qui ne connut que le soleil du dimanche au dimanche suivant même si la température ambiante marquait une tendance baissière, mais l’été indien ne saurait être éternel.

Remarquer, sinon personne ne le fera à ma place, les deux signes de bienvenue enregistrés …comme un encouragement qui devra être confirmé par la reconnaissance des internautes mais cela reste une autre affaire autrement plus coriace à décrocher, l’audience du site !

Continuer la lecture de Une semaine après …

du Pays Châtelleraudais